🔝 143 employés d'anciens journaux de Capitales Media ont été licenciés – Taux Attractif

By | mars 24, 2020



















La Coopérative Nationale d'Information Indépendante (CN2i), qui regroupe les journaux régionaux la jour. A Nouvelliste. La tribune. Le Quotidien/progrès. la droit et La voix orientale, Licencie 143 de ses 350 employés et cesse de publier des quotidiens.

Les raisons énumérées sont la «baisse soudaine» des revenus publicitaires et le coût élevé de l'impression des journaux.

Lors de la réunion de lundi soir, six conseils d'administration des coopératives de solidarité avec les médias étaient membres CN2i Un plan d'action a été adopté qui entraînera une réorganisation majeure de ses activités.

En fait, l'édition imprimée de tous les journaux sera suspendue à partir du 25 mars. Cependant, le livre de poche de samedi sera conservé et l'organisation n'interférera pas avec les activités de création et de distribution de contenu sur sa plateforme, indique un message envoyé aux équipes.

Cette décision a entraîné 143 licenciements dans le groupe. La direction générale de chaque coopérative informe les collègues touchés par l'arrêt de travail lors des conférences téléphoniques tôt mardi.

Il est de notre responsabilité d'agir rapidement pour éviter une utilisation rapide de nos ressources financières; la baisse des revenus menace la surviepar M. Lavallée.

C'est un coup dur pour les anciens journaux du Groupe Capitales Médias, qui ont reçu l'approbation de la Cour suprême du Québec en décembre pour transformer l'entreprise en coopératives d'employés.

Début mars, le CN2i a levé plus de 12 millions de dollars de financement auprès de multiples donateurs pour poursuivre ses opérations. L'investissement québécois, la Caisse d'Économie solidaire Desjardins, Desjardins Capital, la Fondaction, le Fonds de solidarité, la FTQ, la Fiducie du Chantier de l'Énergie sociale et le Réseau communautaire social du Québec ont apporté un soutien financier. au premier groupe de presse coopérative. Québec.

Les six coopératives de solidarité ont levé 3 millions de dollars en investissements supplémentaires de 21 millions de dollars, ce qui équivaut à 5% du salaire des travailleurs employés dans le cadre du projet de rachat et des crédits d'impôt provinciaux et fédéraux.

En août dernier, Groupe Capitales Médias (GCM) protégés par la Loi sur la faillite et l'insolvabilité. Le gouvernement du Québec a fourni 5 millions de dollars d'aide d'urgence pour faire fonctionner le groupe des médias.

Vieux vieux journaux à la retraite GCM Il s'est opposé au plan de restructuration et a perdu 25 à 30% de ses revenus en raison d'un déficit actuariel dans leur plan de retraite.

Bannière 728x90
🔝 143 employés d'anciens journaux de Capitales Media ont été licenciés – Taux Attractif
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *