🆙 Loi Pinel Explications – Contrôle municipal le 12 février 2020

By | février 12, 2020



















Pitch Promotion lance le programme Osmose à Combs-la-Ville

Pitch Promotion lance la deuxième phase d'un complexe mixte de 392 logements et commerces dans le quartier République de Combs-la-Ville. Le premier versement, composé de 163 logements, dont 148 logements sociaux, 15 commerces et commerces, est entièrement mis en œuvre depuis décembre 2019. Le deuxième opus, Osmose, sera disponible le 28 février 2020. Contient 229 boîtiers pour la connexion. sont éligibles à la loi Pinel et au prêt à taux zéro. Il devrait être expédié au premier trimestre de 2023. "Avec le nouveau projet de construction, Pitch Promotion contribue activement au développement du quartier République, a déclaré Stéphane Pons, directeur général de Pitch Promotion Managerle-de-France. Ce programme immobilier s'inscrit parfaitement dans les aspirations de la ville à proposer des logements de qualité et de la biodiversité en milieu urbain dans le cadre d'une reconversion de ce secteur. " Cette deuxième phase fait suite à la démolition des 11 bâtiments «bar» existants. Répartis en 9 immeubles dans le bâtiment R + 4, les appartements développeront 175 maisons d'une part et 54 maisons d'autre part, qui seront vendues en bloc. Les appartements ont été conçus par le duo d'architectes, le bureau BDVA et le studio Dumas. Le projet offre également 470 places de stationnement sur 2 étages de sous-sols et 34 espaces extérieurs. Cette opération de développement urbain comporte également une dimension environnementale importante. Les espaces verts ont été préservés tels qu'ils étaient à l'origine, avec des améliorations au bloc existant.

La Banque des Territoires soutient les programmes de développement Seqens et Seqens Solidarité

La Banque des Territoires, Seqens et Seqens Solidarité ont signé un accord de partenariat prévoyant 411 millions d'euros d'ici 2020 pour soutenir la construction et la réhabilitation de logements sociaux et de logements spécialisés en Ile-de-France. . Ce document fait partie du plan de logement et traduit l'engagement de la Banque des Territoires à soutenir le programme de solidarité Seqens et Seqens, qui prévoit la création de 4300 logements sociaux et logements d'ici 2020, et une partie de l'immeuble pour améliorer et améliorer les conditions de vie des locataires. 2000 maisons pour réduire la consommation d'énergie. Les filiales du groupe Action Logement en Ile-de-France, Seqens et Seqens Solidarité, sont le résultat d'une fusion de six sociétés HLM, qui ont un patrimoine de 100 000 unités. Ils prévoient d'investir 860 millions d'euros en 2020, dont 163 millions d'euros seront consacrés au développement de leur flotte.

Les colonies ouvrent deux résidences pour réunions à Berlin

Les colonies accélèrent leur développement en se tournant vers l'Europe. Ouverture des premières résidences de congrégation européennes de la start-up à Berlin. La résidence Prenzl dans le quartier de Prenzlauer Berg peut accueillir 13 locataires. L'immeuble Pépin dans le quartier de Berlin Mitte a été conçu et conçu pour cinq locataires. Les deux résidences offrent les avantages d'un appartement privé (cuisine et salle de bain pour chaque studio) tout en leur permettant d'utiliser les parties communes. Dans ces résidences, les colonies offrent également des services tels que l'eau, le chauffage, l'électricité, l'entretien, ainsi que les consommables, Internet et le nettoyage. "Les tarifs de location à Paris, Berlin ou Londres sont devenus un cauchemar, commente Alexandre Martin, co-fondateur des Colonies. Recherche impossible, bureaucratie, vieillissement des biens, mauvais prix … Les produits immobiliers sont autant de maisons qui n'ont pas encore pu s'inventer. Nous voulons simplement remettre le locataire au centre de l'expérience de logement. Après une première phase de lancement réussie en France, nous sommes très heureux de nous tourner désormais vers le marché international. "

La Française et le Crédit Agricole fournissent 54,2% de JV avec 5 centres commerciaux URW

Unibail-Rodamco-Westfield a reçu l'engagement d'un consortium d'investisseurs français de Crédit Agricole Assurances et La Française d'acquérir des parts dans une nouvelle joint-venture dans laquelle le consortium détient 54,2% et URW 45. , 8%. Le portefeuille de JV se compose de cinq centres commerciaux: Aéroville, So Ouest, Rennes Alma, Toison & Or et Confluence. Ces cinq appareils représentent 320 800 m² de surface totale GLA et ont généré 42,5 millions de visites en 2019. URW continuera d'exploiter ces actifs à long terme pour le compte de la coentreprise. "Ce portefeuille a un potentiel de croissance important dans les projets de bio-location et de création de valeur", indique le communiqué de presse. L'offre de 2,037 milliards d'euros pour 100% de l'actif est "conforme aux valeurs d'évaluation externe" et correspond à un taux de rendement initial de 4,8%. Dans le cadre de cet accord, un groupe bancaire s'est engagé à financer la joint-venture pour 1 milliard d'euros. Le produit net de la vente d'URW est estimé à 1,5 milliard d'euros. Ce montant augmentera à mesure que de plus en plus d'investisseurs rejoindront le consortium, car l'accord est désormais ouvert au public. Aux termes de l'accord, URW a accordé au consortium une période exclusive jusqu'au 15 mai 2020. Pendant cette période, le Comité économique et social de la France de l'URW sera consulté. La transaction dépend également du respect des conditions normales, y compris les approbations réglementaires et de la concurrence, et devrait être finalisée d'ici la fin du deuxième trimestre de 2020. "Cette transaction s'inscrit pleinement dans la stratégie d'URW et constitue une étape importante du programme de gestion d'actifs du groupe.", souligne Christophe Cuvillier, président du directoire d'URW.

RedTree Capital signe le siège social de TBWA à Boulogne-Billancourt

RedTree Capital, acteur immobilier dirigé par Eric Sasson, a acquis Assurbail Patrimoine (géré par AEW Ciloger), siège de l'agence de communication d'entreprise TBWA à Boulogne-Billancourt. Cet acteur est son deuxième investissement de l'année. Situé à Boulogne-Billancourt, au 50-54 rue de Silly, les années 80 ont une superficie locative de plus de 6 000 m². RedGree Capital a été conseillé par UGGC Avocats sur les aspects corporate et transactionnels de la transaction. Clifford Chance a agi d'un point de vue fiscal. L'étude Alliance Notaires – Meudon a été réalisée auprès des clients. Le vendeur était conseillé par Carole Groscaux, notaire à Paris. Il était représenté par AEW et au nom de Cushman & Wakefield, dans le cadre d'une mission chez BNP Paribas Real Estate.

CBRE soutient L & # 39; Oreal dans le remodelage du complexe Clichy RIO

CBRE a remporté le concours L'Oréal pour la refonte de l'espace de travail de l'un des bâtiments du campus Charles Zviak, le RIO. D'une superficie de 35 000 m², RIO est le siège des départements mondiaux de recherche, d'innovation et d'exploitation de L & Oréal depuis 2016. Face aux changements dans les méthodes de travail, l'équipe a demandé aux équipes CBRE Design & Project de repenser leurs installations actuelles et de suivre l'achèvement des travaux. Le projet de transformation implique un concept de développement qui s'articule autour des "espaces villageois" – lieux de rencontre et "villages" – espaces privés dédiés à divers métiers. La première phase du projet occupait le deuxième étage du bâtiment, qui avait une superficie totale d'environ 4 000 m² et employait deux unités d'activités différentes. D'une part, les directions opérationnelles des "produits professionnels" et des "cosmétiques actifs", qui ont des besoins particuliers, nécessitent, entre autres, la consultation et le traitement de nombreux produits et échantillons dans les domaines tertiaires. D'un autre côté, c'est la direction technologique de la recherche et de l'innovation qui travaille au développement de l'innovation numérique du groupe. CBRE a lancé une approche de conception collaborative à deux axes avec les utilisateurs. Un cadre stratégique a été mis en place avec les services concernés, qui a permis de définir les ambitions de la transformation et les principes directeurs du développement. Des ateliers thématiques ont été organisés avec des ambassadeurs pour affiner le projet en intégrant leurs propres métiers. Pour les villages, l'idée retenue était d'organiser un nouvel environnement de travail, d'une part, des locaux professionnels dédiés aux équipes multifonctionnelles et, d'autre part, des «maisons», zones de projet. Pour la Place du Village, il est conçu comme un noyau central qui offre un certain nombre d'espaces hybrides alternatifs: Chat Plaza, Plug & Work, salle de réunion, salle calme, agora, face à face, etc. des travaux de décoration spéciaux ont été réalisés à l'aide d'objets, de produits et de divers supports visuels. CBRE a également mis en place des mesures de gestion du changement ciblées avec les instances représentatives du personnel, les salariés et les managers. CBRE introduit le concept à d'autres étages. La prochaine phase est prévue pour 2020.

Amundi Private Equity et Société Générale Capital Partners acquièrent Vivalto Vie

(© Wikipedia – Les Martres-de-Veyre [CC BY-SA 4.0])

Amundi Private Equity et Société Générale Capital Partners ont acquis une participation dans Elderly Elderly Property Manager (EHPAD) de Vivalto Vie. Cette opération s'inscrit dans une nouvelle phase de développement de Vivalto Vie, qui a en même temps annoncé son entrée sur le marché espagnol avec l'acquisition de Solimar, acteur fort de 7 établissements (930 lits) dans la région de Valence. Cette réévaluation est la première étape de la mise en œuvre d'une stratégie visant à «créer un acteur régional paneuropéen». Vivalto Vie, fondée en 2015 par Daniel Caille, exploitant de maisons de retraite qui gérait auparavant 19 établissements pour 1275 lits, principalement dans l'ouest de la France (Charente, Charente-Maritime, Vienne et Vendée). Avec Azulis, Arkéa, MACSF et BNP Paribas Développement, le groupe s'est développé par acquisitions et détient 15 sites. Afin de poursuivre son développement, et notamment ses acquisitions prévues en France et en Europe, Vivalto Vie souhaite restructurer son capital avec Amundi PEF et Société Générale Capital Partners. Cette fois, à l'exception d'Azulis, les investisseurs financiers historiques ont réinvesti dans Vivalto Vieba pour soutenir leur développement. Natixis Partners, Desfilis, Hogan Lovells, KPMG et Cushman & Wakefield ont conseillé les vendeurs. Alantra, Archers, 8Advisory, McDermott Will & Emery et CBRE ont soutenu les clients. Callisto a travaillé comme consultant en gestion. Le financement unitranche a été assuré par Ardian Private Debt, le financement PIK par CIC Private Debt et BNP Paribas Principal Investments.

Baltis Capital reçoit l'agrément CIP de l'AMF

Baltis Capital, plateforme de financement communautaire spécialisée dans l'immobilier commercial et hôtelier au cœur de la ville, vient d'être agréée par le Participant Investment Advisor (CIP) par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF). Depuis 2016, 13 millions d'euros ont été investis via Baltis Capital pour acquérir une trentaine de sites d'activité à Paris et en région, réunissant près de 250 investisseurs. Début 2020, trois nouveaux projets seront proposés sur la plateforme d'investissement de Bordeaux, Le Mans et Paris. Le projet bordelais est désormais collecté pour 1 000 € et achète des murs pour une boulangerie du centre-ville.

Ratification de l'accord de partenariat entre la Banque des Territoires et l'agglomération Coeur d & Essonne

L'accord a été signé par Marianne Louradour, directrice régionale de la Banque des Territoires de Quele-de-France et Eric Braive, président du Cœur d'Essonne Agglomération (© D.R.).

Un accord de partenariat a été signé entre la Banque des Territoires et l'Agglomération Coeur d & Essonne pour concevoir et développer l'attractivité des collectivités territoriales du territoire. Le document identifie les domaines de partenariat, à savoir le développement de la base 217 pour améliorer la compétitivité économique et industrielle de la région; développer le projet Sésame pour renforcer l'ambition de Cœur d'Essonne de devenir un espace d'innovation en agriculture et en transition alimentaire; développement de la mobilité alternative, traitement de l'eau potable et traitement des eaux usées pour favoriser la conversion écologique et énergétique; – installation de fibre à très haute vitesse; mise en œuvre du programme Action Coeur de Ville (ACV) à Saint-Michel-sur-Orge et Arpajon.

EuraTechnologies ouvre un nouvel incubateur pour les start-ups PropTech

Dans le cadre du lancement vertical des activités lancées en 2015, le Centre d'excellence et d'innovation EuraTechnologies ouvrira les portes d'un nouveau programme d'incubation pour les start-up du secteur PropTech sur son campus de Roubaix en mai 2020. "Ce nouvel incubateur PropTech s'appuie sur la capacité d'EuraTechnologies à réunir un mélange d'expertises et de compétences dans le programme d'incubation, à attirer des acteurs de l'innovation et à mobiliser des investissements humains et financiers. Partenaires qui participent au programme," Vinci Energies et Vinci Immobilier, filiales du groupe Vinci, ainsi que les groupes Sergic, Nacarat et Dalkia, parties prenantes du cluster PropTech Maille & # 39; Immo, déjà implanté sur le campus EuraTechnologies à Roubaix, ont déjà confirmé leur intention d'intégrer consortium de partenaires privés à l'incubateur Autres partenaires souhaitant rejoindre PropTech Appel à projet de recrutement de start-up PropTech ouvert aux chefs de projet et start-up de moins d'un an Pour les parties qui n'ont pas encore de trafic important, l'entrée est gratuite.

La Chambre des Notaires de Paris présente son projet d'intelligence artificielle

La Chambre du Notaire de Paris, avec Hyperlex et La Banque des Territoires, a présenté le projet d'intelligence artificielle VictorIA. Le premier projet concerne les milliers de jeux de données électroniques créés par les notaires pour gérer la vente de biens immobiliers. Les algorithmes d'IA doivent permettre l'identification et la classification des documents. De même, l'extraction automatique du contenu pertinent et les contrôles de cohérence associés permettent l'efficacité des notaires. La Chambre des Notaires de Paris travaille avec Hyperlex, expert en technologie d'intelligence artificielle. Il s'est déjà associé à cette société pour l'application VIDOC, qui permet d'accéder à la base de données immobilières et son utilisation dans toutes les bases de données immobilières parisiennes. La Banque des Territoires soutiendra cette opération en finançant jusqu'à un tiers du coût de l'opération; De plus, il apporte assistance et expertise dans le développement de ce projet, qui s'inscrit dans le cadre du Partenariat d'Innovation mis en place en avril 2019 pour la Chambre des Notaires de Paris.

Foncière Forestière et le groupe Vatel Forest acquièrent Kerdrouaguer

Foncière Forestière et GFF Vatel ont acheté la forêt de Kerdrouaguer pour 725 000 €. Située dans le Finistère à Loperec, la forêt de Kerdrouaguer s'étend sur 56 hectares, env. Quarante milles au sud-est. Toutes les montagnes de Kerdrouaguer ont été boisées d'épinettes de Sitka dans les années 1970 sans opérations d'éclaircie sur ces plantations. En conséquence, les racks sont denses et des coupes sont attendues à court terme. Tous les conifères de plus de 15 ans ont également été identifiés. Le terrain est desservi par deux principaux points d'accès. Le premier est situé au nord-ouest via la D 342, à environ 300 mètres de la propriété. Il est situé dans le deuxième sud, sur sa propre route cadastrale, desservant le village de Kerdrouaguer. Les parcelles cadastrales B 11 et 12 adjacentes à cette rue peuvent être utilisées comme dépositaires. La propriété a un plan de gestion simple pour 2019-2029. De plus, la chasse est louée sur une base annuelle pour la saison de chasse 2019-2020. Cette acquisition s'étend sur 1830 hectares de flottes forestières gérées par Foncière Forestière et GFF Vatel en France sur 730 zones.

La consommation d'électricité française a atteint son plus bas niveau en 10 ans

Avec 473 TWh atteints en 2019, la consommation d'électricité française, ajustée des aléas météorologiques, a légèrement baissé (-0,5%) et est à son plus bas niveau en 10 ans, selon les données publiées par RTE. Cette baisse de la consommation s'explique par les efforts de réduction de l'efficacité énergétique et de l'économie. En 2019, la production d'électricité a baissé de 2% par rapport à 2018 (537,7 TWh en France), la production d'énergie nucléaire ayant baissé de 3,5%. % en raison de la disponibilité moindre de la flotte; la production hydraulique a diminué de 12,1% en raison de conditions météorologiques défavorables; une forte baisse de la production d'électricité à partir du charbon (-71,9%). Parallèlement à cela, l'augmentation de la production éolienne (+ 21,2%) et solaire (+ 7,8%), qui se traduit par une réduction de la production de chaleur à partir du charbon en faveur du gaz (+ 24%), une nouvelle réduction des émissions de CO2 (-6 %) conduit. Ils sont désormais proches du niveau de 2015, le niveau le plus bas en cinq ans. Malgré une baisse de production, la France reste le premier exportateur européen en 2019, avec 84 TWh exportés, contre 28,3 TWh. La mobilité de RTE était de 1456 millions d'euros en 2019. L'année a été marquée par des travaux sur les interconnexions entre l'Angleterre et l'Italie (IFA 2 et Savoie-Piémont) pour sécuriser l'approvisionnement énergétique. Hauts-de-France avec les travaux d'Avelin-Gavrelle et le lancement de la connexion au premier parc éolien offshore de Saint Nazaire (Loire Atlantique). Avec la construction de la ligne souterraine de 213 km et la suppression de 128 km de ligne aérienne, le réseau comprend désormais 105 942 km de lignes de transmission.

Le département des Forces armées choisit Photosol pour installer une économie photovoltaïque à Creil

Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État aux Forces armées, a annoncé le nom de l'entreprise qui a reçu un appel à manifestation d'intérêt en juillet dernier sur la base aérienne Creil 110 (BA) d'origine photovoltaïque. Sixième producteur français de photovoltaïque et deuxième fabricant français indépendant, Photosol, installe 547 000 panneaux solaires sur 180 hectares de BA 110, pour un total de 253 hectares. A sa mise en service fin 2022, la production annuelle d'électricité devrait atteindre 241 000 MWh, soit 185 000 personnes sans chauffage. Ce projet, qui fut l'un des premiers dans l'armée, s'inscrit dans le cadre du plan gouvernemental «Place au soleil» visant à augmenter la capacité de production d'électricité solaire à partir de la France. Au printemps 2018, Geneviève Darrieussecq a annoncé que le ministère des Forces armées contribuerait aux objectifs du gouvernement en matière de développement durable et de transition écologique, notamment la volonté de mettre à la disposition du ministère plus de 2000 hectares de terres d'ici la fin de l'année 2000. 2022 pour développer des projets de production d'électricité photovoltaïque. En plus de Creil, le ministère a sélectionné trois autres sites pilotes pour développer des projets de production d'énergie photovoltaïque: Querqueville (50) 4 ha, Saint-Christol (84) 5,5 ha et Valbonne (01) jusqu'à 4,5 ha. Geneviève Darrieussecq a conclu que cela lui rappelait «Il s'agit donc d'un contrat de fiducie que nous signons, un contrat de 30 ans. "

Le gouvernement prépare un nouveau permis de construire pour les zones côtières vulnérables

"Accélérer l'adaptation de notre société aux conséquences du changement climatique, c'est aussi s'attaquer au déclin du littoral. À la fin du siècle, près de 50 000 habitations avaient été menacées." Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique et inclusive, annonce 4 séries de mesurese Conseil de conservation écologique pour éviter cette situation. Dans les zones menacées depuis 30 ans, les nouvelles constructions, notamment, sont interdites et certaines sont délocalisées. "À plus long terme, nous devons ajuster les règles de construction, détermine le ministre. C'est pourquoi nous préparons un nouveau permis de construire pour ces espaces menacés. Autorise uniquement les constructions non pérennes et amovibles. " De plus, une obligation d'information est créée "Afin de sensibiliser les acheteurs ou les locataires au risque d'érosion comme ils le sont aujourd'hui à cause des inondations."

La Société du Grand Paris produit 2,5 milliards d'euros d'émissions vertes pour une maturité de 50 ans

La Société du Grand Paris a émis une quatrième obligation verte de référence pour son programme «Green Euro Medium Term Note» pour un montant de 2,5 milliards d'euros et venant à échéance le 18 février 2070. «Cette nouvelle émission représente le lien. le principal syndicat vert et la référence la plus longue de l'histoire », a indiqué le communiqué de presse. Thierry Dallard, président du conseil d'administration de la Société du Grand Paris, analyse: "Cette nouvelle obligation confirme que les marchés financiers connaissent très bien le modèle de financement du Grand Paris Express, un modèle basé sur une fiscalité locale spéciale qui permet le remboursement de la dette à long terme. Le succès de ce programme confirme ainsi la Société du Grand Paris statut de société de projet dédiée à la mise en œuvre du Grand Paris Express, et la crédibilité de son émetteur. Le Grand Paris Express, premier projet européen de lutte contre le réchauffement climatique. " La répartition géographique indique la présence d'investisseurs allemands, autrichiens et suisses (36%) et français (32%). La demande de gestionnaires d'actifs (58%), de compagnies d'assurance et de fonds de pension (29%) était importante. Les leaders de l'obligation verte sont Barclays, BNP Paribas, Crédit Agricole CIB, J.P.Morgan et Société Générale.

Publié par François Perrigault (@fperrigault)

Bannière 728x90

🆙 Loi Pinel Explications – Contrôle municipal le 12 février 2020
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *