✅ Bagnères-de-Bigorre. Bonne santé, longue durée de vie et proximité – Taux Attractif

By | janvier 13, 2020



















plus
La retraite prochaine du directeur et les décisions stratégiques de l'institution sont allées au-delà de la tradition des vœux de Bagnères-de-Bigorre vendredi soir.

Le centre thermal de la ville thermale a été au centre des controverses ces dernières semaines, après que l'établissement a décidé de renoncer à l'eau thermale et son futur projet à l'hôpital unique de Lanne (voir encadré). Dans ce contexte, l'attente d'un vœu était attendue.

Jean-Pierre Andry, directeur général de l'hôpital de Bagné, a tenu son discours à la fin de son discours, dédiant ses premiers mots à Sylvie Puigmal, décédée trop tôt dans la maladie début mars. La disparition de ce collègue bien-aimé a eu un impact énorme sur la vie de l'établissement. Avec beaucoup de respect, J.-P. Andry a particulièrement rappelé sa participation à l'Association du personnel, qu'il a présidée. L'émotion était palpable dans cette salle Brigitte-Brau-Nogué, où se trouvent le personnel, les autorités civiles et militaires, etc. Ils se sont réunis pour clôturer 2019 ensemble et faire un pas vers 2020.

Aurélie Sunara al Prefect, Députée Jean-Bernard Sempastous, Maire de Bagnères-de-Bigorre et leader de Claude Cazabat, J.-P. Andry, a fait un bilan 2019 sans "résultats spectaculaires" qui renforcent ceux existants et préparent l'avenir. "En particulier, la création de dix lits gériatriques, le transfert d'un hôpital de jour, le don d'un simulateur de gestion de centre de rééducation (par la Fondation Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne), les habitants de Castelmouly, etc. Mais 2019 a été une année de rupture avec un budget équilibré." un manque à gagner de 700 000 euros, qui se justifie notamment par une augmentation des honoraires. Il ne suffit pas de renoncer à des investissements futurs de 30 millions d'euros, dont 2,70 millions d'euros à Castelmouly et 6,50 millions d'euros à Lanne ». pour consolider le centre hospitalier à l'avenir ", a expliqué le député.

Le centre de rééducation gagne peu

En réponse aux commentaires de la CGT, qui mentionnaient dans un communiqué de presse la contribution de 6,5 millions d'euros du Centre hospitalier de Bagnères au seul hôpital, Andras J.-P. "le financement du projet de l'hôpital de Bagnères à l'hôpital de Lanne", a-t-il déclaré. Rappelant "les efforts pour maintenir le service local à Bagnères", il a exprimé sa "réflexion stratégique pour mieux desservir les zones reculées" et une "sécurité des patients" meilleure. Ainsi, ce projet va créer deux antennes pour le futur hôpital commun, 12 emplacements pour l'hôpital de jour et la relocalisation du service de réadaptation post-intensif, qui sera entièrement géré par l'hôpital de Bagnéres. "Il ne s'agit donc pas de priver Bagnères mais de lui permettre d'exister", a-t-il expliqué. Concernant le conflit de l'eau thermale, qui contredit la ville, il a déclaré: "Je voulais continuer à des conditions budgétaires acceptables. Ils ne l'ont pas fait sur un coup de tête mais parce qu'ils n'étaient pas d'accord".

Bannière 728x90
✅ Bagnères-de-Bigorre. Bonne santé, longue durée de vie et proximité – Taux Attractif
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *