Assurance Animalière Les News – Fiscalité: Fiscalité des chiens, une entreprise d'un million – Suisse

By | novembre 29, 2019



















En 2017, les cantons et les communes ont perçu 50,5 millions de francs d'impôt sur les chiens. Il y a dix ans, ce chiffre d'affaires s'élevait à 33,2 millions de FRF, soit une augmentation de près de 52%, selon l'étude de référence en ligne de Comparis, qui diffuse "20 minutes par jour". Bien que le nombre d'animaux infectés n'ait augmenté que de 12%, une partie de sa population totale 551 000 chiens.

L'enquête indique qu'il existe des différences "significatives" dans le lieu de résidence de l'animal. Il faut aller à Bellinzona dans le Tessin pour ne payer que 70 francs contre 200 francs à Usb, Zurich.

Selon Comparis, certaines municipalités continueraient d'essayer de contrôler la population canine en taxant progressivement les chiens. "Il n'est pas rare qu'un deuxième chien soit facturé deux fois", a commenté Leo Hug, expert des taxes et frais comparatifs en ligne. C'est le cas à Bâle, où la facture est particulièrement pénible: pour le deuxième chien, la ville réclame 320 francs.

Les municipalités peuvent également percevoir cette taxe, en partie pour éliminer les excréments de chien. La comparaison nous rappelle que cette manne "peut également être utilisée à des fins qui n’ont rien à voir avec les chiens". De plus, les cantons doivent payer une partie de leurs recettes avec les taxes sur les chiens. Ainsi, en 2017, les cantons ont monopolisé 10,1 millions de francs, soit un cinquième de la taxe.

Et à Genève …

Dans le canton de Genève, le montant de la taxe sur les chiens est de 50 francs pour le premier chien, 70 francs pour le deuxième chien, le troisième francs et 100 francs, conformément à l'article 393 de la loi. Cette situation peut changer. En mars 2019, le Parlement genevois a décidé de lever la suppression de la taxe. Les citoyens doivent décider de maintenir ou non cette taxe, qui sera votée le 9 février 2020 dans le canton.

Si une telle annulation est adoptée, le propriétaire du chien ne sera tenu de payer que la taxe de base épizootique cantonaise (4 francs par chien) et la taxe sur la couverture d'assurance pour les chiens errants (1 franc par chien) chaque année. Il convient de noter que la perte fiscale dans le canton s’élève à 2,1 millions de francs (Chiffres pour 2017).

Date de création: 28/11/2014 à 17h15

Bannière 728x90

Assurance Animalière Les News – Fiscalité: Fiscalité des chiens, une entreprise d'un million – Suisse
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *