🆕 Prêt immobilier: le moyen de changer d'assurance – Comparatif de Taux

By | novembre 8, 2019



















Bien que les individus puissent certainement discuter de leur solvabilité avec leur banque, il est difficile de le convaincre de passer à un emprunteur d'assurance. En outre, encore plus dans la situation actuelle où, en raison de l’absence de différentiels de taux d’intérêts, ce type de produit représente une source de commission importante pour lui.

"À l'exception de certaines institutions bancaires qui souhaitent coordonner leurs taux d'assurance pour conserver leurs clients, d'autres banques ne sont pas ouvertes à la discussion. En revanche, elles ne peuvent s'opposer à de nouvelles polices d'assurance établies par l'emprunteur si elles offrent le même niveau de garanties.", souligne Frédéric Guez, président d’Assuréa Distribution, courtier en gros de l’emprunteur.

En conséquence, il n’ya pas d’autre option que de partir ailleurs dans la course. Surtout parce que la législation dans ce cas a récemment simplifié les choses. Bien que cette option ait été réservée jusqu'en janvier 2018 aux personnes qui ont signé une hypothèque de moins d'un an (loi Hamon), elle est désormais accessible à tous (amendement Bourquin). Avec un indice … cela me rappelle l’assurance de la directrice marketing du courtier en ligne, Cécile Roüault de La Vigne. "Pendant la première année du prêt, l'emprunteur peut modifier l'assurance à tout moment dans les douze mois suivant la signature de l'offre de prêt. Après cette période, le changement n'est possible qu'une fois par an à la date anniversaire de la même offre, que le prêt soit ou non renégocié par la suite."

Une fois que cela est fait, il suffit d’étudier les devis d’une ou de plusieurs compagnies d’assurance, en veillant à ce que le nouveau contrat proposé soit au moins aussi défensif que l’ancien. "Pour ce faire, l'individu doit comparer les niveaux de garantie et s'assurer qu'ils respectent les onze points requis par leur banque comme condition minimale pour garantir l'équivalence, comme indiqué dans la fiche technique standard., dit Frédéric Guez. Si cette condition est remplie, il suffit à l’emprunteur de signer le nouveau contrat de son choix et de demander à sa banque d’annuler le précédent.

Période de résiliation

Mais faites attention – prévient Cécile Roüault de La Vigne, "Pour éviter que votre banquier ne s'arrête, vous devez respecter le délai de préavis". Ainsi, la demande de substitution ainsi que les conditions générales du nouveau contrat doivent être envoyées par lettre recommandée avec accusé de réception au plus tard quinze jours avant la date d'anniversaire du prêt pour les prêts contractés depuis moins d'un an. ans et deux mois plus vieux.

Station aussi, pour ne pas être mauvais

adressée. Certains établissements exigent que ce courrier électronique soit transmis à l’agence locale où l’emprunteur initial est signé, tandis que d’autres exigent qu’il arrive à leur bureau. "À première vue, cela peut sembler anodin, mais la banque a dix jours après réception de la lettre pour confirmer l’équivalence des garanties et s’il faut ou non accepter le nouveau contrat, l’erreur dans l’adresse postale."note Cécile Rouaul de La Vigne. Et puis repoussez la date de modification.

En guise de consolation, si la banque refuse le nouveau contrat, vous devrez justifier votre position. Et si les sanctions pour refus abusif continuent d'être rares, le projet de loi pourrait s'avérer beaucoup plus salé pour les banques si
Bill Bourquin

(voir encadré)

Le droit de changer a vite facilité les choses

Neuf ans après que la loi Lagarde ait permis aux emprunteurs de choisir une assurance autre que celle proposée par leurs banques, il est clair que peu d'entre eux profitent de cette option. Le marché des emprunteurs d'assurance reste aujourd'hui "87% pour les banques" déplore que la sénatrice Martial Bourquin, qui a déjà été mandatée par la nouvelle législature pour remplacer ce traité chaque année, marque le début d'un projet de loi destiné à renforcer l'efficacité du droit de changer. Le texte adopté par le Sénat en première lecture pourrait bientôt faciliter les choses pour les particuliers. Objectif? Pour garantir qu'ils peuvent souscrire une assurance dans des conditions satisfaisantes.

À cette fin, le projet de loi vise à obliger les banques à fournir des informations appropriées aux particuliers. Les principales mesures envisagées incluent la définition de la date annuelle de résiliation du contrat de l'emprunteur, la mention de la définition de cette date d'expiration dans l'avis que le prêteur est tenu de présenter lors des premières simulations. crédit, dans un délai maximum de 10 jours à compter de toute demande de fiche technique normalisée énonçant les garanties requises dans le cadre du remplacement ou de l’obligation de fournir les informations chaque année, avec droit d’annulation. Le texte prévoit également des sanctions plus sévères pour les banques qui ne respectent pas ces nouvelles règles (par exemple, une amende de 15 000 EUR).

Bannière 728x90
🆕 Prêt immobilier: le moyen de changer d'assurance – Comparatif de Taux
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *