🆙 à la hausse de prix de novembre? – Comparatif de Taux

By | novembre 4, 2019



















Le courtier YouFinancer indique que vous serez témoin du premier taux d'intérêt de l'année. Bien qu'elles restent modérées et que certaines banques continuent de les réduire, la société prévoit un durcissement mondial de ses critères de prêt.

Restrictions sur certains profils

Le rendement observé du courtier varie de 0,05% à 0,15% et se limite aux prêts à long terme et aux profils de faible revenu. Les banques en forte croissance semblent choisir les emprunteurs de manière plus subtile.

Parce qu'ils ont dépassé leurs objectifs de production de prêt, certains ont [banques] ils sont plus stricts avec les profils qu'ils trouvent moins rentables. Cette proportion est donc observable. Ainsi, les premiers taux de rendement peuvent être observés explique Jrome Robin, PDG de Vousfinancer.

Dans l'ensemble, toutefois, les taux d'intérêt sont demeurés inchangés à la fin de l'année: ils étaient en moyenne de 1,05% sur 15 ans, de 1,25% sur 20 ans et de 1,45% sur 25 ans.

Newsletter Ideal-Investisseur.fr:
Abonnez-vous ici!

Séance d'entraînement plus sensible qu'à la fin de 2018

Selon un sondage interne mené auprès de 200 courtiers, Youfinancer indique que les banques ont resserré les conditions de crédit pour chaque profil d’emprunteur. Celles-ci sont désormais plus strictes en termes de contribution, d'économie de crédit et de revenu disponible. Le financement à 110% est plus difficile pour ceux qui ont un revenu inférieur à 30 000 € par an.

Sur le même sujet: Taux bas: trop risqués pour le système bancaire?

Les taux d'intérêt devraient rester bas en 2020, mais un risque systémique se fait jour

L'exercice de taux d'intérêt bas ne pose pas de risque pour le système bancaire. D'un côté, les banques ont fait des prêts hypothécaires leur produit d'appel, avec la certitude que, sans en trouver un meilleur, leurs clients leur resteront fidèles pendant longtemps. Cependant, la question de la rentabilité de ces opérations et du risque supporté par les banques en cas de défaillance grave des emprunteurs se pose.

À l'heure actuelle, nous souhaitons presque que les taux d'emprunt augmentent légèrement … Si les taux d'intérêt restent à ce niveau, il ne fait aucun doute que les emprunteurs se rencontreront en 2020, mais qu'en est-il des banques? Seront-ils intéressés par la prédication de marges aussi basses? Une augmentation de 0,10 à 0,30% sur l'année assure un meilleur accès au crédit, les taux d'intérêt restent très favorables pour ceux qui souhaitent acheter en 2020 sans nuire à leur solvabilité … explique Robin.

Lire aussi: UBS met en garde contre une éventuelle bulle immobilière

Les autorités reflètent un cadre plus strict

Du côté du gouvernement, des mesures possibles sont prises pour éviter la surchauffe. la Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) travaille actuellement sur ces questions.
par Les échos, ils considèrent plusieurs groupes. Ainsi, le ratio d'endettement maximal de l'emprunteur peut être légalement limité à 33% du revenu afin d'éviter le surendettement des ménages (cette limite est actuellement utilisée). Le plafond des indemnités de remboursement de prêt peut être relevé pour dissuader les clients de négocier avec d'autres banques – une pratique qui abaisse les taux d'intérêt dans un environnement extrêmement concurrentiel. Enfin, une autre idée serait de fixer des taux d’intérêt au-dessous desquels il serait interdit de prêter.

Les signes de ces solutions ne sont actuellement pas favorables pour le secteur bancaire dans son ensemble. Vous avez encore quelques jours pour partager vos idées avec HCSF en Octobre.

Lisez aussi: 6 conseils pour négocier un crédit (nouveau)

Bannière 728x90
🆙 à la hausse de prix de novembre? – Comparatif de Taux
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *