✅ Loi Pinel 2019 – La problématique de Besançon La loi est une "perte" du dispositif Pinel, une petite révolution

By | octobre 15, 2019



















Ce mécanisme d’exonération fiscale, comme le sait la France depuis le milieu des années 80, est l’installation Pinel, qui offre un allégement fiscal aux locataires. Toutefois, depuis mars, Besançon, classée en zone B2, est totalement exclue: seules les agglomérations des zones A et B1 restent éligibles à Pinel.

À partir de 2017, sentant la limite d'un boulet de canon, les élus de la ville se sont rendus à Crenel pour demander le classement B1 de Besançon au motif que la plupart des grandes villes (y compris toutes les villes du Grand Est) sont classées. Il n'a évidemment rien fait, même si Nicolas Bodin, le porte-parole de l'urbanisme (PS), avait perdu espoir (après tout, Poitiers et Angers ont été reclassés cet été).

Pendant ce temps, Besançon n'est plus éligible pour Pinel. Quel impact cela a-t-il sur la ville? Selon Cecim (Centre de recherche immobilière), les réservations, c'est-à-dire les ventes futures de biens immobiliers neufs, ont déjà été divisées par deux en 2019 dans la région du Grand Besançon. "En 2020, vous" ne visitez pas beaucoup de grues ", explique Fabrice Jeannot, président régional de l'Association des promoteurs immobiliers (FPI).

pénurie

Il a ajouté que la décision du gouvernement avait créé les conditions nécessaires à la pénurie de logements dans les zones exclues de l'installation au cours des deux prochaines années: "Dans ces zones, il y aura des besoins auxquels nous ne pourrons plus répondre. Le manque d'investisseurs. D'autant plus selon le promoteur. Le risque que les taux d'inoccupation à Besançon aient diminué ces dernières années, de 4,4% à la fin de 2018 dans un parc privé, selon Adil, selon le ministère de l'Information, "signifie que les maisons construites ces dernières années ont rencontré le marché". – dit le promoteur.

Selon Nicolas Bodin, la perte de Pinel n'a pas eu d'impact sur les programmes de construction en cours (comme dans la région de Vauban), mais à long terme, les grands groupes risquent de "regarder la carte de l'exonération fiscale" ailleurs en France. "Cela crée une inégalité territoriale".

Dans le même temps, Pinel devrait disparaître d’ici 2022: "Le monde immobilier a besoin d’une transformation dans un monde exempt d’impôts, un outil qui a joué un rôle important dans les transactions immobilières. Le logement existe depuis les années 1980. idée de créer une organisation foncière solidaire Objectif: acquérir des terrains ou des bâtiments et les mettre à la disposition des clients par le biais de baux à long terme.

Prix ​​ancien: Variations par quartiers

Fin mars 2019, le nombre annuel de transactions avait atteint le "plus haut niveau des dix dernières années". Photo d'illustration par ER / Sam COULON
Fin mars 2019, le nombre annuel de transactions avait atteint le "plus haut niveau des dix dernières années". Photo d'illustration par ER / Sam COULON

Côté commercial: l'ancien marché immobilier fonctionne bien à Doubok si on le considère comme un observatoire notarial. Fin mars 2019, le nombre annuel de transactions avait atteint le "plus haut niveau des dix dernières années". En termes de prix, les notaires établissent une stabilité relative d'un an (1 610 € / m²) sur le marché des maisons anciennes. Mais évidemment, tous les secteurs ne sont pas sur le même bateau.

Up: Chaprais-Cras, Battant et Montrapon-Montboucons

À Besançon, qui représente près de 60% des ventes dans les comtés, les prix ont globalement baissé (-0,4%). Ceci est particulièrement évident dans certains quartiers: Saint-Claude / Torcols (-2,8%), Vaïtes / Clairs-Soleils (-3,3%), Palente-Orchamps / Saragosse (-4%) et surtout Bregille (-12%). . En revanche, les prix ont augmenté dans le secteur de Chaprais-Cras (+ 4,2%), dans le Battant (+ 5,9%) et littéralement dans la région de Montrapon-Montboucons (+ 11,4%). Les gains doivent être soigneusement pesés: il y a un an, les prix avaient chuté de plus de 14% dans la région.

Pour les maisons anciennes, le prix de vente moyen à Besançon est de 231 500 €, selon l'Observatoire du notariat de septembre (+ 8,8% par an).

Le prêt a-t-il un taux d'intérêt de clôture?

Le prêt à taux zéro se termine dans les zones calmes. Photo ER / DR
Le prêt à taux zéro se termine dans les zones calmes. Photo ER / DR

Le PTZ est prêt et bien fait. À priori. Le nouveau prêt à taux zéro sera supprimé le 31 décembre dans les zones "calmes" B2 et C (zones, notamment Besançon, où la demande est inférieure à l'offre). Les professionnels, et en particulier les constructeurs et promoteurs de l'Association française des constructeurs (LCA-FFB), espéraient prolonger le PTZ, mais à la fin du mois de septembre, la présentation du projet de loi de finances pour 2020 (PLF) à la fin du mois de septembre était une "douche froide": n'est pas mentionné. Un dernier espoir: que les eurodéputés s'emparent de la question dans le débat sur le PLF et que Bercy soit convaincu … Si ce n'est pas le cas, en 2020, les ménages de Comtoise ne pourront plus compter sur cet outil. accès modeste à la propriété (avec un prêt immobilier traditionnel).

C.M.

Bannière 728x90

✅ Loi Pinel 2019 – La problématique de Besançon La loi est une "perte" du dispositif Pinel, une petite révolution
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *