Mutuelle Animalière Simulation – L'AME: un filet de sécurité pour la santé publique, pas à restreindre

By | octobre 7, 2019



















I. Qu'est-ce que l'AME? Qui en a?

L'AME est une prestation sociale financée pour l'Etat; son budget est consultable chaque année dans le cadre du projet de loi sur les finances, sur l'indépendance de la sécurité sociale. Sa gestion est sundégéé par l'Etat à la CNAMTS.

Pour bénéficier, il faut: être sans titre de séjour; prouver de sa résidence en France depuis moins de 3 mois consécutifs; déclarer des ressources inférieures à 746 euros par mois pour une personne seule.

→ Qui sont les bénéficiaires de l'AME? Quel est leur état de santé?

Il faut souligner un vrai déficit de statistiques publiques sur les bénéficiaires de l'AME (sur les nationalités, l'état de santé, le non recours …) alimente de façon importante les fantasmes. Les associations envoyées depuis quelques années que les statistiques ont été publiées par des organismes indépendants. Les différentes sources concordent les bénéficiaires de l'AME sont en grande précarité, sont souvent malades et sont exposés à des risques de santé, en raison de leurs conditions de vie difficiles en France.

Selon les données officielles disponibles [1] 41% des bénéficiaires ont moins de 30 ans, 57% sont en majorité seuls. 66% des dépenses sont des dépenses hospitalières. Les bénéficiaires de l'AME sont exposés aux risques d'hospitalisation pour les maladies infectieuses, obstétriques et hématologiques. Paris, parmi les affections les plus récentes de la tuberculose, les maladies associées au VIH, les accouchements par césarienne [2].

Parmi les patients consultants en médecine du monde (15 centres de santé répartis sur toute la France, plus 24 000 personnalités, plus 29 700 consultations), vous pouvez vous faire une idée de certaines infections: infections aiguës des voies respiratoires, bronchite; hépatite virale ; problème digestifs et cutanés [3].

42% des femmes enceintes ont un retard de suivi de grossesse et 92% de femmes enceintes ne l'étaient pas [4]. Les prévalences du VIH, des hépatites et de la tuberculose sont largement supérieures aux prévalences nationales [5]. Les taux de vaccination sont faiblesdans la population générale et la vie au risque de la tuberculose. 56% des patients souffraient d'une pathologie chronique (diabète, hépatite, hypertension…). 83% nécessitaient un suivi et / ou et traitement. Près de 50% présentaient et retard de recours aux soins selon les médecins. Et près de 40% nécessitaient des soins urgents ou assez urgents.

Plusieurs Bulletins épidémiologiques hebdomadaires [6] Les études sur les populations de migrants dans les centres associatifs, les centres d'hébergement après les expulsions de campements à Paris, les hôpitaux de soins de santé permanents, ou encore les suites d'une surveillance épidémiologique à Calais et Grande Synthe… l'élément sky sky:

  • Une Grande fréquence des probèmes de santé physique (infections respiratoires aigües, selon les lieux) et psychique (troubles psychiques, psychotraum);
  • une fréquence des épisodes épidémiques (rougeole, varicelle, grippe);
  • ONU niveau de suivi prénatal très insuffisant et un risque accum de décès maternels. Ils montrent skyline, une grande fréquence du renoncement aux soins, une extrême précarité des conditions de vie en France. Ils concluent sur le processus de renforcement des démarches de soins et d'accès à une couverture maladie.

La grande fréquence des santées, the a great risk of health, and a great scale of health, with a great path of a health medicine Netly Need for Security.

II. À quoi a-t-on droit avec l'AME: un système plus avantageux pour les étrangers sans papiers?

L'AME prend en charge les frais à hauteur de 100% de la sécurité sociale (ce qui exclut donc les dépassements d'honoraires). De ce fait, elle inclut la partie complémentaire (ou ticket modérateur) [7]). La population générale doit payer ce «ticket modérateur», soit elle-même soit en ayant recours à une santé complémentaire. L'AME inclut la partie complémentaire et doit donc être comparé à la complémentaire CMU {CMU-C [8]). Les deux dispositifs réservés aux personnes très démunies (moins de 746 euros par mois pour personne seule), payant leur «ticket modérateur».

→ Les bénéficiaires de l'AME sont-ils plus avantagés que les bénéficiaires de la CMU-C?

  • Non, car ils ont un panier de soins plus réduit (catégories de soins remboursables pour l'Assurance maladie). Sont exclusivité du panier de soins de l'AME: frais de traitement et d'hébergement des personnes handicapées, y compris des enfants; les frais d’examens de prévention bucco-dentaire pour les enfants; les indemnités journalières; les cures thermales; la procréation médicaleement assistée; les médicaments à faible service rendu.
  • Non, car ils ont une prise en charge beaucoup plus faible sur la partie complémentaire de celle assurée par la CMU-C sur les prothèses dentaires et les lunettes ; en pratique, ces dernières sont inaccessibles financièrement aux bénéficiaires de l'AME.
  • ILS pas l'évitement des programmes de prévention de l'Assurance maladie: prévention bucco-dentaire pour les enfants; dépistage gratuit cancer colon et col de l'utérus.
  • Les bénéficiaires de l'AME n'ont pas pas de carte vitale, this complexifie le traitement administratif de leur dossier, allonge les délais de traitement de santé et constitue un facteur important refus de soins, beaucoup plus important que pour les bénéficiaires de la CMU-C.
  • Il n'y a majoration of revenue for médecins, comme c'est le cas pour les patients bénéficiaires de la CMU-C
  • Ils ont rencontré enfin d'autres obstacles spécifiques dans leurs droits et leur parcours de soins : démarches administratives, démarches administratives, démarches restrictives de l'assurance maladie, méconnaissance de leurs droits, barrière de la langue, peur d'arrêt [9]
  • Cette prestation d'aide sociale concerne les plus pauvres parmi les plus pauvres [10].

→ «Ne payez pas un billet modérateur de la ménagère»

Dès lors que nous avons rencontré de multiples catégories de personnes et de sous-catégories différentes (de ressources, de loi de maladie, d'âge, de risques …), il semblait facile de monter les unes contre les autres …

Les assurés sociaux ayant des ressources au-dessus de € 746 par mois ne sont pas bons pour la CMU-C, alors même que peuvent être en dessous du seuil de pauvreté [11], comme c'est le cas des bénéficiaires de l'AAH ou du minimum viille [12]. De nombreuses personnes avec des ressources faibles se retrouvent ainsi le ticket modérateur et / ou les assurances santé souvent chères et qui ne sont pas protégés. C'est pourquoi les associations ont été calculées depuis le plafond des ressources pour la CMU-C soit plus live, a mentionne au niveau du seuil de pauvreté.

Au lieu d’opposer les plus démunis aux démunis, la vraie question ne serait pas celle-là de l’équité dans l’accès à la couverture pour les soins de qualité pour tous?

III. Et coût non maîtrisé?

→ Chiffres clefs

Budget consommé total en 2018 [13] : 903,3 millions € (+ 4% sur 1 an), ne pas:

    • AME de droit commun: 848,3 M € (+ 6% sur un an.)
    • AME Soins urgents: 40 M € [14]
    • AME: «humanitaire» et évacuations sanitaires: 1,3 million €

Budget 2019: 943 millions €

  • Budget total Assurance maladie 2019: 200,4 milliards d’euros (+ 2,5%)
  • Proportion du budget AME / budget Assurance maladie: 0,5%, stable
  • Nombre de bénéficiaires AME (au 31/12/2018): 311 310, en empruntise / 2017
  • Nombre de bénéficiaires de la CMU-C: 5,6 millions
  • Nombre de bénéficiaires de l'Assurance maladie: 62 millions
  • Dépense maladie par sécurité sociale: 3.232 € / an
  • Dépense maladie par bénéficiaire AME: 3 003 € / an

→ Un coût non maîtrisé, trop vivant?

L'AME est une prestation très contrôlée. Des rapports IGAS / IGF Contrats de fonctionnement et de dépenses (2007, 2010). Et rapport parlementaire a produit en 2014 (de Christophe Sirugue et Claude Goasguen) et fait un suivi de suivi en 2017. This is discée of the loire of finances rectificatifs, cela fait très souvent l'objet d'attaques et d'instrumentalisations politiques.

Le budget de l'AME est certifiée en augmentation, mais celle-ci est relativisée. Augmentation du coût hospitalier [15]. Le budget global de l'AME 0,5% de celui de l'Assurance maladie, proportion stable depuis les années [16]. Il existe un prix de comparaison pour le montant des dépassements d'honoraires, mais plus de 2,8 milliards d'euros.

Le nombre de les bénéficiaires du droit commun sont en place en 2018 pour le rapport à 2017 (-0,6%). Ce qui correspond bien aux constats des associations sur le durcissement des barrières et sur l'importance du non-recours à ce droit.

→ Que site sur les fraudes à l'AME?

Le nombre de fraises avérées à l'AME est extrêmement faible: 54 38 cas de fraudes en 2018. En 2017, le montant du préjudice causé par la fraude à l'estimation du CNAM à 461.014 €, soit moins de 0,06% du total des dépenses AME la même année [17]. Selon le même rapport, la CNAM renforce encore cette année les modalités et les luttes antifraudes sur l’AME.

A l'opposé de la fraude, les constats [18] convergent sur un important non recours à ce droit et un important renoncement aux soins des personnes face aux multiples obstacles et difficultés d’accès : administrateurs, systèmes de complexité, grande précarité et préoccupation de survie, instabilité majeure des lieux de vie, peur d'être arrêté… le défenseur des droits d'une montre que les consonantes dramaques, et que les demandeurs paront omission et sans être prévenus [19].

→ Les budgets du trice d'économies du gène est-elle minimal?

Ferait-on des économies en diminuant le budget de l'AME? Au contraire, et nombre croissant d’études démontrent que, pour de nombreuses pathologies, les prises en charge plus tardives de pathologies ainsi que les coûts majorés pour le système de santé.

L’un des ingrédients principaux de l’Agence des droits européens pour les pays (Suède, Allemagne et Grèce) et des deux pathologies (artères et soins prénataux de l’hypertension artérielle) va jusqu’à 9% à 69%. contre les soins tardifs, selon les pathologies et les pays [20]. Concernant le VIH, une étude a été prise en charge dès le début par une économie moyenne comprise entre 32 000 et 198 000 € par patient [21]. D'autres éditions ne sont pas dans le même sens en ce qui concerne la pédiatrie [22], or encore les soins pour les demandeurs d'asile et les réfugiés en Allemagne [23] ; this access is on the cost of the self-access to cost for health health for this population in allemagne is not live.

Les professionnels de la santé constatent tous les jours les absurdités et les conséquences humaines et les finances de la prise en charge tardive des patients dans de nombreuses pathologies.

IV. Et système «attractif», caractérisé par abus et filières?

→ La migration pour soins: un mythe puissant?

Plusieurs dans les sciences de l'alimentation à Montrent que les possibilités de migration et le phénomène très marginal: Les aliments reproducteurs dans l'Ined (TeO) ou «Parcours» deux CEPED pour les migrants d'Afrique subsaharienne confirmant que ce sont des motifs de migration à la marge loin derrière les motifs familiaux, professionnels, liés aux études, économiques, ou de demande d’asile.

Le Rapport du Réseau International de Médecins du Monde (MdM) The facs to care of people confronted with multiple factor of vulnéra in health [24], fondé sur les données médicales et sociales collectées en 2015 dans 31 villes de 12 pays (près de 10 500 dossiers exploitation patient), montrait que parmi les raisons de la migration citées, 3% des patients déclarent avoir quitté leur pays d'origine pour des raisons de santé (chiffre stable depuis 2006).

Rien ne vaporise d'affirmer que le dispositif de l'AME est attractif. Au contraire, les constants sont les acteurs scientifiques du terrain, ceux-ci ont également été identifiés, ainsi que les renoncements et non recours importants.

→ Des filières de soins incontrôlés?

  • A ce jour, rien ne prouve que les «filières» de soins sont en place. Aucune donnée l'existence d'objectifs [25]. Nous faisons face à de nombreuses Rumeurs, qui se sont bien déroulés que la porte est ouverte à tous les fantasmes et à leur instrumentalisation politique. Nous rencontrons des réalités exactement inverses: augmentation des contrôles administratifs, obstacles à l'accès… De plus, serait-ce une raison de s'attaquer à une prestation de toute une population sans ressources et particulièrement exposée des desquesques de santé?
  • Une confusion est faite avec des problèmes liés aux accords bilatéraux de coordination entre sécurités sociales. Les accords bilatéraux sont en fait passés entre l'assurance-maladie et les sécurités sociales d'autres pays. Some ashosting as a important of our notre assurance maladie. C'est le cas de pays du sud [26]. Il s'agit pourtant d'un problème à part: restreindre la portée de l'AME sans résoudrait vos problèmes de dettes inter sécurités et sociales.
  • Pour ailleurs, certains hôpitaux ont volontairement mis en place une politique de tourisme médical, attractif, de promotion de certains actes médicaux rentables à destination d'un public étranger résoluble, l 'incitant à venir se faire soigner en France en payant ses soins One-one-has-it-care-and-it-be-be-be-one-end-to-one-and-the-acte-medical-prevention?
  • Enfin, le prix des médicaments constitue un sang ensoleillé pour notre système de santé et la société, notamment pour les nouveaux traitements contre l’hépatite C ou le cancer. En mai, nous n’avons plus à traiter de la question des personnes en situations irrégulières. Cela pose plusieurs questions majeures qui nous concernent tous. Comment sont-ils administrés? Quels sont les critères positifs, au-delà de ceux fixés par la loi, selon le prix du médicament, l'opacité est la norme. For the account of the health health system to order to the new chiners of medical bins of the industrial policy. Ce n'est pas le rôle du système de santé, qui doit assurer le droit de la santé pour tous. Il n'est pas acceptable, ni éthique, de restreindre l'accès à la santé pour certains, parce que les soins et les traitements étaient trop chers, au profit des réparations d'industriels.

V. Quelles conséquences auraient-elles des restrictions de l'AME?

  • Des restrictions de l'AME ont été réduites à la difficulté réelle et à l'ouverture de ce droit. Les les personnes ne sont pas au payeur meme une petite partie de soins et traitements.
  • Des restrictions de l'AME aurait des conséquences néfastes en termes de santé publique filament de santé publique, malgré ses imperfections, et accès aux soins de santé très exposés aux risques de santé, dont les maladies et les maladies transmissibles, les raisons de la vie très dégradée.
  • Des restrictions de l'AME accès à la médecine de ville : comment les médecins généralistes ou spécialistes pourront continuer à soigner ces personnes? Une restriction augmenterait les refus de soins, la prise en charge en ville reposait encore sur les professionnels militants, déjà surchargés.
  • Des restrictions de l'AME aggraverait le recours tardif aux soins à l'hôpital:
    • Le modèle des passe [27], for as are as content contenties, risquerait d’exploser financièrement, et les professionnels voudraient encore plus sous pression.
    • Les services des urgences seraient plus sollicités, dernier filet de recours en droit de recours et de recours possible en amont en ville et alors ils sont déjà en crise majeure et nombre croissant d’hôpitaux.
    • This report on hospital of patients in retard of care, of made, un rapport du budget de l'AME sur les finances hospitalières, aggravant d’autant les déficits hospitaliers.
    • Possibilités de possibilités de financement pour les patients et les situations favoriser des pratiques d'inhospitalité, déjà observable pour endroits.
  • Des restrictions de l'AME auraient au contraire des conséquences économiques négatives pour notre système de santé en entraînant des prises en charge plus tardives. Comme le montre plusieurs repas, retards de soins financiers importants pour la collectivité. Ces surcoûts, moins visibles et plus dilués que sur un budget spécifique, seraient toujours bien réels.

3 octobre 2019

Organisations signataires:

  • Fédération des acteurs de la solidarité
  • Sidaction
  • Interface nationale de l'Union pour la protection de la vie et de l'organisation de sociétés sanitaires et sociétales (Uniopss)

[1] PLF 2018, Bleu, Programme 183, Justification au premier euros.

[2] "Report oninformation on the work of the conclusions of reportage 3524 of 9 June 2011 on the medical medical report", C. Goasguen et C.Sirugue, Assemblée nationale, 3 novembre 2015.

[3] « Recours des migrants de la situation en France: étude comparative des motivations des migrants du centre des médias du monde et de la médecine générale libérale, 2011-2012 ». Huaume H, N Kellou, Tomasino A, M Chappuis, Letrilliart L., BEH, 2017, 19-20: 430-6

[4] Voir Rapport de l'Observatoire de l'accès aux soins de Médecins du monde 2019, à paraître en octobre 2019.

[5] Sur le VIH, voir F.mangin et coll: «Dépistage du VIH, Hépatites et IST Chez Les Personnes migrants primo-arrivants au Caso de Saint-Denis, de 2012-2016», BEH n ° 40-41, 27 novembre 2018.

[6] BEH n ° 2-2-4, 17 janvier 2012: « Santé et soins aux migrants en France »;BEH n ° 19-20, 5 septembre 2017: «La santé et l'accès aux soins des migrants: un enjeu de santé publique» ; BEH n ° 17-18, 25 juil 2019: «Populations migrantes: violettes subies et accès aux soins».

[7] «Ticket modérateur»: somme restant à payer pour le patient pour «modérer» ou limiter, en théorie, sa consommation de soins.

[8] La CMU Complémentaire est et dispositif, finance pour une taxe, qui permet aux personnes démunies d'être complémentaire santé.

[9] En 2018, près de 40% des étrangers en situation règne dans les centres de Mins en France déclarant limiter leur déplacement de peur d’être arrêtés.

[10] Parmi les personnes en situation de soins dans les centres de soins de santé, la très grande vitre désolée de la pauvreté et 4 personnes sur 10 n'a aucune ressource.

[11] Une médiane de revenu de 60% deux.

[12] Seuil de pauvreté à 60% deux revenus médians: 1026 euros par mois. AAH: 860 € pour mois pour une personne; minimum à cinq: 868 € par mois.

[13] DPP 2018 – Extrait du rap de la mission: Santé. Version deux 13/05/2019. Programme 183 Protection maladie:

https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/farandole/ressources/2018/rap/pdf/DRGPGMPGM183.pdf

[14] Ce montant, qui n'a pas augmenté depuis 2008, couvre 40% des dépenses de soins de la CNAMTS

[15] PLR 2018 op.cit

[16] Philippe Batifoulier: «Les migrants ont-ils trop d'assurance? », DansLa santé des migrants en question (s), ss la dir. J.M. André, éditions Hygée, Presses de l'EHESP, 2019.

[17] http://www.assemblee-nationale.fr/15/budget/plf2019/b1302-tIII-a38.asp

[18] BEH 2017 et 2019, op.cit., Rapport de l'observatoire du Mdm 2019 op.cit.

[19] Défenseur des droits: « Lutte contre la fraude aux prestations sociales: quel prix pour les droits des usagers? » , Rapport, septembre 2017.

[20] FRA (2015). Coût de l'exclusion des soins de santé – Le cas des migrants en situation irrégulière. Luxembourg, européenne l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA): https://fra.europa.eu/en/publication/2015/cost-exclusion-healthcare-case-migrants-irregular-situation

[21] M. Guillon, M. Celse, PY Geoffard: «Conséquences économiques et sur la santé publique d'un retard d'accès aux soins médicaux pour les migrants vivant avec le VIH en France», EurJ Health Econo (2018) 19: 327-340.

[22] Kraft, D.A., S.A. Quimbo, O. Solon, R. Shimkhada, J. Florentino et J.W. Peabody (2009). "L'impact des retards de prise en charge sur la santé et sur les coûts et l'impact expérimental de l'assurance sur la réduction des retards." J Pediatr 155(2): 281-285 e281.

[23] K.Bozorgmehr, O.Razyum: « Effet de l'accès restrictif aux soins de santé sur les dépenses de santé des demandeurs d'asile et des réfugiés: une étude quasi expérimentale en Allemagne, 1994-2013 »;juillet 2015 /: un article révisé sur les couples qui ont conclu le coût de l'accès restreint aux soins de santé pour les réfugiés en Allemagne plus en direct qu'un accès régulier

[24] https://mdmeuroblog.files.wordpress.com/2016/11/rapport-observatoire-2016-mdm-international.pdf

[25] A propos des implants mammaires, voir cet article qui déconstruit cette rumeur: https://www.lci.fr/politique/stanislas-guerini-evoque-des-abus-de-l-aide-medicale-d-etat-pour- des-financeur PROTHESES-mammaires-c-Pourquoi EST-faux-2131985.html

[26] A ver: https://www.europe1.fr/sante/la-france-veut-lancer-une-plateforme-pour-attirer-plus-de-patients-etrangers-2887676

[27] Permanence d’accès aux soins de santé, dispositif permettant aux personnes démunies et sans droits à l’hôpital.

**
Site Rencontrer le Gisti sur son, Facebook, gazouillement

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Bannière 728x90

Mutuelle Animalière Simulation – L'AME: un filet de sécurité pour la santé publique, pas à restreindre
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *