🔝 L'Autorité mettra fin aux nouvelles obligations sur les ressources de la fonction publique locale – Incroyable Taux

By | octobre 7, 2019




















L'association condamne une nouvelle attaque contre l'autonomie financière des communautés dont les budgets sont en partie fixés par les autorités fiscales dans la prochaine moitié du mandat …





Photos © Reuters

(Boursier.com) – Contrairement à l'engagement pris par le gouvernement, les Perspectives financières 2020 (PLF) prévoient de priver les conseils municipaux et communautaires de la possibilité d'envisager des taux de logement à l'horizon 2020, mais de GEMAPI pour les locaux vacants. – et taxe d'habitation. "Ainsi, après les élections municipales, les nouveaux élus ne seront plus en mesure de discuter du taux d'imposition des maisons ", souligne l'AMF.

Le PLF 2020 prévoit également d'éliminer les effets des augmentations de taxes introduites par les gouvernements locaux et les EPCI en 2018 et 2019 en 2020. Dans le cas de la taxe d'habitation sur les locaux vacants, ce gel des effets des délibérations se poursuivra jusqu'à la fin de l'année. 2023! Cet instrument entraîne une perte de 160 millions d'euros pour la communautés …

En outre, le gouvernement a décidé de s'opposer à une mise à niveau forfaitaire des bases en 2020. Cette mesure réduira les ressources locales d'environ 250 millions d'euros par an.

Perte sèche

En ce qui concerne les crédits destinés à compenser la suppression des anciennes ressources locales, le PLF 2020 prévoit une réduction supplémentaire de 120 millions de ressources … Il convient d'ajouter que ces allocations n'indexent pas l'inflation (1,2% par an) et le fait que le taux de croissance démographique de 0,3% par an n'est pas pris en compte, une perte nette de 600 millions d'euros par an au seul fonds DGF.

L'Autorité des marchés financiers condamne cette nouvelle atteinte à l'autonomie financière des communautés dont les budgets sont en partie fixés par les autorités fiscales dans la prochaine moitié du mandat.

urgence

L’AMF demande d’urgence des modifications à un certain nombre de dispositions du PLF 2020, notamment:

– lever le gel des bases d'imposition sur le logement des biens résidentiels d'ici 2020,

– la liberté de discuter des taux de l'impôt sur le logement jusqu'à son abolition,

– calcul de la compensation de revenu de TH en fonction de la dernière année du contribuable et non de 2017,

– et calcul de la compensation en tenant compte de l'évolution des loyers.

En plus, L'Autorité des marchés financiers demande un moratoire sur la réduction des ressources locales cela entraînera une nouvelle réduction de l'offre de services, le report des coûts de maintenance et de rénovation pour les institutions publiques, qui sont essentielles pour la population, et une réduction de plus de 70% des investissements publics par les autorités locales.

En l'absence d'une simulation de la compensation pour la suppression de la taxe d'habitation et de ses conséquences pour la plupart des mécanismes financiers, L'Autorité des marchés financiers condamne la réforme masquée de la fiscalité locale et ne garantit pas la préservation de la communauté et de ses actifs pour les années à venir

© 2019, Boursier.com



Bannière 728x90

🔝 L'Autorité mettra fin aux nouvelles obligations sur les ressources de la fonction publique locale – Incroyable Taux
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *