Assurance Animaux de A à Z – un budget croissant pour soutenir l'agrocologie et la gestion des risques

By | septembre 27, 2019



















Le budget du ministre de l'Agriculture devrait augmenter de 4% à 4,8 milliards d'euros, renforçant ainsi la prévention des risques pour la santé et le maintien d'une réserve pour financer d'éventuelles crises, selon le projet de loi des finances en 2020.

Le ministre a l'occasion de répondre à ses ambitions: répondre aux défis climatiques par la transition agro-environnementale et la formation, a déclaré le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, lors d'une conférence de presse tenue vendredi.

La sécurité alimentaire et la protection des animaux contre les pizzas augmenteront le budget de 6,5%, pour atteindre 570 millions d'euros en un an.

Ainsi, afin d’anticiper la possibilité de quitter l’UE sans l’approbation britannique, 320 agents supplémentaires, sur un total de 360, sont prévus pour 2020 afin de rétablir les contrôles de santé aux frontières, le cas échéant.

Malheureusement, le fonds, qui a permis de distribuer 200 millions d'euros en 2019 aux agriculteurs en 2018, est réservé à 175 millions d'euros en 2020, ce qui pourrait également servir à payer les amendes imposées par la Commission européenne.

À cela s'ajoute le fonds d'urgence agricole de 60 millions d'euros, complété par les contributions des agriculteurs, portant ainsi le financement des crises potentielles à 230 millions d'euros.

Aujourd'hui, le système est époustouflant et n'est pas financé par le public, a assuré le ministre, soulignant qu'il était en train de lancer une réflexion avec le monde agricole sur la manière de créer une assurance générale pour répondre à la connaissance que nous en obtiendrons davantage.

M. Guillaume nous a assuré que si 230 millions d'euros ne suffisaient pas, la solidarité serait présente et, si nécessaire, abondante. Si nous établissons notre assurance assez rapidement, nous espérons que vous payez moins. Si ce n'est pas le cas, il y en aura probablement plus, a-t-il ajouté.

Le ministre a ajouté qu'il souhaitait également que les agriculteurs deviennent plus propriétaires en réduisant les budgets de chaque agriculteur afin d'économiser 150 000 euros par an sans payer d'impôt l'année précédente. Dpt, car tout ce qui ne va pas plus loin (de base) les accidents agricoles sera très important.

Bannière 728x90
Assurance Animaux de A à Z – un budget croissant pour soutenir l'agrocologie et la gestion des risques
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *