✅ Retro F1 1999: le succès fou de Stewart au Nurburgring – Comparatif de Taux

By | septembre 21, 2019



















Stewart 1999

La saison 1999, marquée par la blessure de Michael Schumacher, est sans doute l’un des tournois multijoueurs les plus fous de l’histoire de la F1. Le Nürburgring nous a offert un bon prix parce que nous les aimons!

Fondé en 1988, Paul Stewart Racing a connu un énorme succès en Formule 3 et F3000, et moins de dix ans plus tard fait un grand bond en avant en Formule 1. Avec le grand Jackie Stewart, sous contrôle, Stewart Racing peut compter sur une usine de moteurs Ford et un budget confortable, en direction du célèbre Alan Jenkins.

Stewart Ford "width =" 1680 "height =" 1110 "srcset =" https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2019/09/sf3-barr-stewart-1999-2.jpg 1680w, https : //www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2019/09/sf3-barr-stewart-1999-2-454x300.jpg 454w, https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/ 2019/09 / sf3-barr-stewart-1999-2-768x507.jpg 768w, https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2019/09/sf3-barr-stewart-1999-2-1024x677 .jpg 1024w, https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2019/09/sf3-barr-stewart-1999-2-636x420.jpg 636w, https://www.leblogauto.com/wp -content / uploads / 2019/09 / sf3-barr-stewart-1999-2-640x423.jpg 640w, https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2019/09/sf3-barr-stewart- 1999-2-681x450.jpg 681w "dimensions =" ​​(largeur maximale: 1680px) 100vw, 1680px
crédit: Ford

Les deux premières saisons, à l'exception du fantastique Grand Prix de Monaco 1997, que Barrichello a terminé deuxième, ont été très décevantes, l'erreur étant d'une fiabilité douteuse. Mais en 1999, la voiture était bien née, Ford investissait davantage (achat de costaude, mise à niveau de la boîte de magnésium) et un nouveau V10 CR-1 offre une excellente facture, moins de 15 kilos et plus puissant que 50 chevaux! L'équipe peut également compter sur un très solide duo de Rubens Barrichello-Johnny Herbert. Avec ce pack, les voitures blanches entrent régulièrement dans le top 6, Barrichello signe deux dobogies en Argentine et au Canada et une pole position en France!

Le Grand Prix d'Europe arrive au Nürburgring, 14ème partie La saison 1999 est absolument folle. Alors que la saison annonçait le second tour de soulagement entre Mika Hakkinen et Michael Schumacher, la blessure de ce dernier à Silverstone a gelé la course. Puis tout le monde prédit un pilote finlandais … mais le reste de la saison ne se déroule pas comme prévu: Eddie Irvine, qui a exécuté malgré le pilote Ferrari, parvient à rester dans la course au championnat, alors que Hakkinenet est un malheur chronique: accrochage avec son coéquipier en Autriche L'Allemagne et la faute de Monza alors qu'elle remportait la course! En conséquence, Hakkinen et Irvine arrivent au Nürburgring avec le même nombre de points et ne comptent que 10 unités de plus que l'étonnant Heinz-Harald Frentzen, invité avec Jordan à la course au titre! David Coulthard, à 12 points de son leader McLaren, peut également garder espoir.

Frentzen confirme sa prétention en remportant la pole position contre McLaren Coulthard et Hakkinen, tandis que Ferrari n’est que 9e derrière Eddie Irvine. Le premier départ sera interrompu en raison du mauvais placement de deux voitures et d'un nouveau tour de formation. Avec un bon début, Frentzen a gardé la tête, mais dans le paquet, ce gâchis et le Pedro Diniz Sauber le laissent dans un tonneau. La barre de sécurité de la voiture est complètement déchirée par l'impact, mais le Brésilien a été merveilleusement détruit. La voiture de sécurité était évidemment en service.

Frentzen mène McLarens au Pays basque dans le premier quart de course, tandis qu'Irvine revient au cinquième rang après avoir dépassé Fisichella Benetton après un dépassement musculaire. À la fin du 20ème round, il pleuvait sur certaines parties du circuit et Hakkinen décide d'aller dans les stands pour passer à travers les pneus pluie. Trop tôt? Les autres restent sur la piste, tandis que Ferrari s’arrête les unes après les autres et subit exceptionnellement deux catastrophes: 38 "Salo et 28" Irvine, la mécanique semble hésiter à installer une gomme! les Irlandais finissent par partir tranchés, mais c’est une cacophonie dans la fosse Ferrari.

C'est une grosse erreur pour Hakkinen car la pluie n'était que temporaire et le terrain était sec. Mauvaise sélection de pneus chez McLaren! Avec les mauvais pneus, il roule 6-7 secondes plus lentement et monte à la 14ème position après avoir traversé Irvine! Hakkinen revient logiquement aux stands pour ramasser quelques tranches, mais il a presque un tour de leaders, Frentzen, Ralf Schumacher et Coulthard, qui se battent comme des chiffonniers.

Dans la ronde 32, Frentzen et Coulthard s'arrêtent dans les stands et repartent ensemble … mais à la première sortie de virage, l'allemand Jordan s'arrête en raison d'une panne de courant! Catastrophe pour l’équipe irlandaise et le pilote qui ont eu une occasion en or de se rapprocher du leader du championnat! Il pleut à nouveau … et au 38e tour, Coulthard sort du terrain! L’Écossais tira droit dans un frein glissant et Mclaren s’enfuirait lentement mais sûrement vers la barrière anti-pneus. Les Écossais ont une grande opportunité ici … Maintenant avec Ralf Schumacher, Williams, devant Fisichella, Herbert Stewart et Trulli Prost! Irvine 9, Hakkinen 10 ..

Après le deuxième arrêt de Ralf Schumacher, Fisichella a hérité de sa tête … mais il s'en va au 49ème round et abandonne! Le frère de Michael, Williams-Supertec, est de retour en tête … avant de mourir au prochain tour! C'est la roulette russe dans ce tournoi! Et Johnny Herbert, qui a surmonté les pièges et apprécié l'excellent timing stratégique de son équipe, est le premier! Derrière lui se trouvent Minardi et Luca Badoer, qui ont atteint une incroyable 4ème place avant que leur vitesse ne libère 13 tours. Au moment où il n'avait marqué que les 6 premiers buts, ces points étaient pour l'or … Badoer éclata en sanglots alors que les premiers points lui échappaient.

tri en f1

Herbert ne sera jamais capturé. Il a signé sa troisième victoire en Grand Prix et un succès incroyable pour Stewart, qui termine la saison au rang d'ingénieur civil avant Williams. Barrichello a essayé de tout offrir pour doubler, mais il a échoué lors de l'évasion de Prost Jarno Trulli, qui s'est défendu comme un beau diable pour sauver ce podium, ce qui était aussi inattendu pour l'équipe française. Dans le dernier tour, Hakkinen a forcé Irvine à se fendre de la chicane et l'a placée à la sixième place, avant d'avaler Marc Gene Minardi et de terminer cinquième. Le Finlandais est content de quitter ce GP avec deux points de plus que son rival, qui n'est que 7ème!

Pour Stewart, cette victoire ressemble à un cadeau d'adieu. Ford a racheté l’équipe fin 1999 pour la convertir en Jaguar Racing, mais l’aventure s’achève quelques années plus tard après le signalement d’un terrible échec. Jaguar revend ensuite le matériel … à Red Bull.

Bannière 728x90
✅ Retro F1 1999: le succès fou de Stewart au Nurburgring – Comparatif de Taux
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *