Mutuelle Animaux en 6 étapes – Libre circulation, drogue, transport … Que serait le Brexit sans Boris Johnson?

By | août 22, 2019



















Suite à la fuite d'un dossier gouvernemental décrivant les conséquences probables du Brexit, le Premier ministre britannique a réaffirmé sa volonté de quitter l'Union européenne le 31 octobre, avec ou sans accord.

Il vient défendre son idée du Brexit en Europe. Le Premier ministre britannique Boris Johnson rencontrera Emmanuel Macron à l'Elysée le jeudi 22 août, après la chancelière allemande Angela Merkel mercredi et avant le G7 à Biarritz samedi. prêt Si, le 31 octobre, il quitte les pays de l'Union européenne avec ou sans accord, le leader conservateur annoncera ses nouvelles propositions lors de ces discussions, qui atteindront le Brexit à tout prix. Une occasion pour franceinfo de revoir ce que ce divorce offre.

Fin de la libre circulation des personnes

Le gouvernement britannique a annoncé lundi 19 août son intention de le faire « Immédiatement » la libre circulation des personnes dans le Brexit doit être arrêtée sans accord. Consolidation de la situation contre le gouvernement de Theresa May, qui exigeait: "période de transition" même s'il n'y a pas d'accord avec l'UE. "Nous allons immédiatement mettre en place des règles pénales plus strictes pour les personnes entrant au Royaume-Uni.". a déclaré un porte-parole de Downing Street 10. Il a également rappelé que Boris Johnson souhaitait introduire un système de points sur le modèle australien.

Au début du mois d’août, le Premier ministre a annoncé son intention de délivrer des visas accélérés pour attirer "meilleur cerveau" et laisser son pays "reste une superpuissance scientifique". Il a également promis de protéger le droit des citoyens européens vivant au Royaume-Uni de continuer à y vivre, même s'ils partent sans accord. Selon le gouvernement, à la fin du mois de juillet, plus d'un million d'Européens auront un permis de séjour permanent leur permettant de rester dans le pays après le Brexit.

La frontière entre les deux Irlande

Dans une lettre adressée lundi au président du Conseil européen Donald Tusk, Boris Johnson a réitéré son opposition à la clause controversée de l'Irlande, connue sous le nom de "soutien du dos" ou "filet de sécurité". C'est ce que le premier ministre appelle"Anti-démocratique" et l'accuse d'avoir empêché son pays de mener une politique commerciale indépendante des règles de l'UE. Cette disposition, contenue dans l'accord de retrait signé par le gouvernement Theresa May, impose à l'Irlande du Nord et à la République d'Irlande, ainsi qu'à l'ensemble du Royaume-Uni, "territoire douanier unique" avec l'UE. Un scénario exclu par les Brexiters.

"L'assurance backstop pour éviter la frontière dure de l'Irlande jusqu'à ce qu'une alternative soit trouvée."Donald Tusk a répondu avec un tweet. "Ceux qui sont derrière la barrière et qui n'offrent pas d'alternatives réalistes soutiennent réellement le rétablissement de la frontière, même s'ils ne la reconnaissent pas."répondit-il sans nommer explicitement Boris Johnson.

Des fournitures suffisantes pour un certain temps

Selon un dossier du gouvernement sur les conséquences du "dur Brexit", publié le dimanche 18 août, Sunday Times (article payant en anglais), lLe Royaume-Uni, qui dispose normalement de médicaments pour trois mois, a augmenté ses réserves pour six semaines supplémentaires. Le pays quitte l'Agence européenne des médicaments, mais continuera à reconnaître temporairement les tests et les certifications européens afin d'éviter la duplication des procédures et les défaillances de la chaîne d'approvisionnement.

mercredi Michael Gove, le ministre chargé de préparer le "pas d'accord", à condition que cetteLe National Health Service du Royaume-Uni aura accès à toutes les informations nécessaires si vous arrêtez de fumer sans le consentement de l'Union européenne.

Obstacles au transport maritime à courte distance

Londres, avec des retards importants aux points de passage les plus fréquentés d’aujourd’hui, notamment à Douvres, a cherché à ouvrir de nouvelles routes et à améliorer d’autres ports du pays. Cependant, le Sunday Timesjusqu'à 85% des camions traversent la Manche "Peut-être pas prêt" aux autorités douanières françaises. Cela signifie que les incidents dans les ports peuvent durer jusqu'à trois mois avant que le trafic ne puisse s'améliorer.

L'UE a accepté d'étendre les droits de vol automatiques des compagnies aériennes britanniques aux 27 pays de l'UE, mais seulement jusqu'en mars 2020. Le service ferroviaire sur le canal (Eurostar, Shuttle) peut également être maintenu pendant trois mois sans changement.

Pénuries, frais généraux et entreprises non préparées

la Sunday Times explique que les prévisions compilées par le gouvernement britannique dans des documents divulgués montrent les conséquences les plus probables d'un Brexit non impliqué, et non les pires. Parmi ces conséquences, le rapport souligne le manque de pellicule mammaire nourriture, essence et médicaments auquel le Royaume-Uni est enfin confronté. Les frais de téléphone et de banque sont également concernés. laItinérance – Possibilité d'utiliser votre réseau de fournisseurs de services cellulaires à l'étranger – À l’heure actuelle, dans l’Union européenne, la gratuité pour les consommateurs entraînerait des coûts pour les voyageurs franchissant la Manche ou en l’absence d’accord. Il en va de même pour l’utilisation des cartes de paiement, qui doivent supporter des frais supplémentaires, tandis que les procédures bancaires "Le plus lent"Selon Londres.

Le coût des achats en ligne augmenterait, car les colis en provenance du continent pourraient ne plus nécessiter une TVA réduite. Les Britanniques en vacances en Europe devront peut-être obtenir un permis de conduire international. Dans la mesure où les animaux de compagnie sont transportés par les Britanniques dans l'Union européenne, des règles sanitaires plus strictes seraient imposées.

Selon le principal organisme patronal du Royaume-Uni, le CBI, de nombreuses entreprises du secteur des produits de base vont divorcer en octobre, car l'approche de Noël rend plus difficile leur approvisionnement. Dans le secteur des services, des accords intérimaires ont été conclus avec des Européens, notamment un accord d'un an visant à protéger le marché des dérivés de Londres. Selon la CBI, environ 3 000 avocats sont enregistrés dans un État membre de l'UE en Irlande pour continuer à exercer dans l'UE.

Les sombres conséquences présentées dans les documents ont toutefois été réfutées par le gouvernement britannique. Michael Gove a assuré sur Twitter que ces documents avaient été écrits "pire des cas" et ça "mesures très importantes [avaient] au cours des trois dernières semaines pour accélérer les préparatifs du Brexit ".

Bannière 728x90

Mutuelle Animaux en 6 étapes – Libre circulation, drogue, transport … Que serait le Brexit sans Boris Johnson?
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *