Mutuelle Animalière Avril 2019 – 1 000 experts demandent un régime universel d'assurance-médicaments

By | août 16, 2019



















Un régime public universel d'assurance sur ordonnance permettrait aux Canadiens d'économiser 4 à 11 milliards de dollars par an et améliorerait l'accès aux médicaments pour l'ensemble de la population, mais cela ne devrait pas être basé sur la modélisation québécoise.

Près de 1 300 experts indépendants en santé et en politiques publiques ont rendu leur avis jeudi. "Nous avons toujours un problème majeur d'accès aux médicaments au Canada et de coûts", a déclaré Marc-André Gagnon, professeur de politique publique à l'Université Carleton.

"C'est extrêmement coûteux et l'assurance maladie sans médicaments est tout à fait inadéquate. Une fois qu'un patient quitte l'hôpital, il n'a parfois plus accès aux médicaments essentiels pour des raisons financières", a-t-il déclaré, rappelant que le droit aux médicaments était reconnu par les Nations Unies. est un droit humain fondamental.

Sur la base d'un rapport publié en juin dernier par le Comité consultatif sur la mise en œuvre du régime national d'assurance-médicaments, les experts ont signé une lettre engageant tous les partis politiques à élaborer un régime national d'assurance-médicaments. un tel système pour éviter de devenir une question partisane, conscient que ce souhait est difficile à réaliser.

"Il ne fait aucun doute qu'il est logique de croire que certains ne l'incluront pas [dans leur programme électoral] A déclaré Steve Morgan, professeur de politique de la santé à l'Université de la Colombie-Britannique.

Les experts estiment que le Canada peut tout gagner du progrès, non par un régime parallèle ou mixte, mais par un régime universel d’assurance maladie, comme tous les pays développés l’ont fait. a un plan de santé publique.

Pour le Québec, son système mixte ne peut servir d'exemple, dit Marc-André Gagnon: "Le Canada est le pays le plus cher au monde en termes de coûts par habitantderrière les États-Unis et le Canada est la province la plus chère du Québec. "

"Au Québec, environ 8% d'entre eux n'ont toujours pas accès aux médicaments pour des raisons financières, ce qui est beaucoup plus élevé que dans la plupart des pays de l'OCDE", regrette-t-il.

La conclusion est claire: "Le modèle québécois ne devrait pas servir de modèle pour les autres provinces, et j’espère que nous pourrons utiliser cette réflexion au Québec pour souligner les recommandations du dans le monde "

Bannière 728x90

Mutuelle Animalière Avril 2019 – 1 000 experts demandent un régime universel d'assurance-médicaments
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *