Mutuelle Animaux Conditions – Édition Belfort-Héricourt-Montbéliard | Toute la pluie tombe sur Comtois

By | août 8, 2019



















Qui sera la plus belle Maîche? Durant la matinée de précipitations, le modèle de course et le rythme de la manifestation équestre comtoise ont continué comme prévu mercredi à Blamont. Sous l’eau, forcément malgré leurs tresses et leur belle robe, les Comtois étaient un peu moins fiers qu’un jour radieux. "Les chevaux sont moins beaux, ce qui limite l'opinion publique, mais la pluie est une bonne nouvelle pour les agriculteurs", a déclaré Martial Meunier, président de la division de conception du cheval de Blamont.

50 chevaux en course

Le président a donc l’idée de dessiner un article sur les "environ 180 repas" pouvant être servis à l’heure du déjeuner dans les superbes éditions de jour de Blamont. Au moins, il était certain que les 19 éleveurs et leur équipe seraient en train de manger. Parce qu'ils n'ont pas abandonné. Il faut dire que le jeu en vaut la chandelle: la clé de 50 chevaux du jour, le qualificatif national Maîche, les 13 et 14 septembre. "Gagner ici ne signifie pas qu'ils sont automatiquement qualifiés", a déclaré Martial Meunier. Cela dépend du niveau des autres races.

Plus long, sportif

Lors des compétitions, la catégorie des 2 ans, "permettant de se qualifier pour une exposition agricole", sera particulièrement attentive, a déclaré le président. Mais la route est longue, car il n’y aura que six endroits pour la variété Comtois. L'espèce évolue au fil des ans. La tendance est à un cheval plus maigre et plus sportif. La sélection est rude, aussi bien pour les étalons que pour les juments. Lorsqu'ils répondent aux critères, ils sont marqués de deux lettres "TC" imbriquées (N.D.L.R.: Pour le service Comtois). Action publique, comme il est d'usage dans toutes les compétitions. Dès le début, calmer vos amis les animaux pour être impliqué dans une telle scène mercredi: L'animal n'a pas semblé se rendre compte qu'il marquait un but.


    Le cheval répond aux critères et a récemment marqué, ce qui signifie également qu'il est considéré comme bon pour la reproduction. Photo ER / Christian LEMONTEY
Photo HD
Le cheval répond aux critères et a récemment marqué, ce qui signifie également qu'il est considéré comme bon pour la reproduction. Photo ER / Christian LEMONTEY

"Je participe chaque année depuis 30 ans", explique Jean-Pierre Vizinot, éleveur d'Hérimoncourt, qui a également souligné le développement de la race. "Avant, le cheval était plus court et plus lourd." L'éleveur Douian n'est pas seulement impliqué dans la gloire. Les qualifications de Maîche apportent de la visibilité. Cela permet de "vendre des poulains à des particuliers et à des professionnels".

Boris MASSINI

Bannière 728x90

Mutuelle Animaux Conditions – Édition Belfort-Héricourt-Montbéliard | Toute la pluie tombe sur Comtois
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *