Mutuelle Animaux Le Guide en 5 étapes – Bière: perd 16 fourchette à cause de la foudre! – Actualités et régions: La côte

By | juillet 12, 2019



















Ce coup de foudre se produit parfois pendant l’été lorsque la tempête bourdonne, en particulier dans les alpages du Jura vaudois. Mais en même temps 16 (note: ils pensaient se protéger en se cueillant sous un arbre), c’est exceptionnel, le vétérinaire et l’assureur ne se souviennent pas de l’échelle considérée comme sans précédent. C'est ce qui est arrivé à Nicolas Jotterand la nuit de samedi à dimanche. Sur Corentin – à environ 10 km de Bière – où la famille de cet agriculteur du village s’élèvera à 64 ans en été. "Nous n'avons jamais eu de problème là-bas, et ce destin est survenu en une seconde. Nous savons que cela peut arriver, mais lorsqu'il s'agit d'alpin et que vous voyez ces animaux gelés, c'est un moment qui indique la vie."

Les années de sélection ont été détruites

Avec l'avertissement du berger voisin, Nicolas Jotterand – aidé de son fils âgé de 12 ans – n'a vu que les dégâts, accompagnés de conséquences financières et d'un grand choc émotionnel. Puisque nous devons comprendre qu'il ne s'agit pas simplement d'un "incident" pour l'exploitation par Nicolas Jotterand d'un éleveur qui accumule les différences et les redevances perçues en Suisse et en Europe. "Nous sélectionnons des animaux d'élite avec une sélection génétique depuis des décennies, et une génisse manquante signifie que nous devons abolir de nombreuses années de travail, sans parler des petits veaux nés entre 3 et 4 ans. Je pense qu'il faudra 4 à 5 ans pour reconstituer le stock .

Selon l'ampleur du cas exceptionnel

Parce que l'assurance indemnisera certes l'agriculteur, mais celui-ci ne trouvera pas le bon dans le "commerce" ou avec ses collègues. La compagnie d’assurance cantonaise confirme avec précision que l’affaire a une valeur exceptionnelle contre le feu et les éléments naturels. "Nous enregistrons en moyenne 15 à 20 cas par an, mais séparément (1 à 3 animaux). La situation décrite à Bière, où il avait 16 génisses, est rare", explique Claudia Dormeier Freire, chargée de la communication à la CEA.

La même histoire est du côté du vétérinaire Jean-Marie Surer, qui a également été installé à Bière. "Je n'ai jamais vu une telle ampleur", déclare un ancien parlementaire qui brise les pâturages de la jambe du Jura depuis des années. "En principe, les pâturages alpins sont partagés par plusieurs agriculteurs et lorsqu'un tel phénomène se produit, les dégâts sont quelque peu atténués. Une seule famille est lourdement touchée. C'est un coup dur.

"Si quelque chose t'arrive, ce n'est pas facile à digérer"

Nicolas Jotterand a touché, mais n'a pas vaincu, en cachant l'homme qui aime ses animaux derrière le paysan – en ce moment dans la population, trop négligée par la population. "Il y a une balle dans mon ventre qui ne veut pas y aller. Bien sûr, nous tirons les vaches tous les jours ou à d'autres moments, mais nous nous levons à l'aube tous les matins pour nous occuper d'eux, nous connaissons tous leurs noms, leurs personnages et nous vivons ce travail pour la première fois. Alors, si quelque chose t'arrive, ce n'est pas facile à digérer, même si nous devons y faire face. "

Créé: 12/07/2014, 09:52

Bannière 728x90

Mutuelle Animaux Le Guide en 5 étapes – Bière: perd 16 fourchette à cause de la foudre! – Actualités et régions: La côte
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *