ℹ Le long progrès juridique de Bernard Tapie – Taux Attractif

By | juillet 10, 2019



















Bernard Tapie a quitté la Cour d'appel de Douai en novembre 1995 après avoir été condamné à deux ans de prison
Bernard Tapie a quitté la Cour d'appel de Douai en novembre 1995 après avoir été condamné à deux ans de prison (THOMAS COEX / AFP / Archive)

Bernard Tapie, mardi, dans une affaire d'arbitrage controversée en raison d'un différend avec le Crédit Lyonnais, a posé de nombreux problèmes juridiques, qui ont abouti à davantage de peines, voire à des peines de prison.

– Châteaux Bokassa –

Bernard Tapie doit restituer quatre châteaux à l'ancien empereur d'Afrique centrale, Jean-Bedel Bokassa, après l'annulation du jugement du tribunal d'Abidjan et son exécution par la justice française le 10 décembre 1981. Il acheta les propriétés très bon marché de Bokassa peu après la chute de 1979 et le persuada de la saisie imminente de l’État français.

– Match de match VA-OM –

En mai 1993, un joueur du club de football de Valenciennes avait porté plainte pour corruption de l'Olympique de Marseille. Le 28 novembre 1995, M. Tapie, ancien président de l'OM, ​​la cour d'appel de Douai a condamné "la corruption de témoins" pendant deux ans, dont huit mois en entreprise, trois ans d'éligibilité et 20 000 francs.

Après avoir été condamné à 165 jours de prison en juillet 1997, il a bénéficié d'une libération conditionnelle.

L'affaire Testut

Le 1er juillet 1996, le tribunal de Béthune (Pas-de-Calais) a condamné Bernard Tapie pour "appropriation illicite d'actifs sociaux" aux dépens de la société Testut Measuring, qui en était le président. Il est condamné à deux ans de prison avec sursis, à une amende de 45 735 euros et à une interdiction commerciale de cinq ans. Testut a dû emprunter pour financer l'acquisition d'une autre société Tapie, Trayvou, et la campagne électorale du professeur Leon Schwartzenberg, ainsi que pour acheter des joueurs pour l'OM.

PHOCEA

Bernard Tapie a été condamné à Paris le 4 juin 1997, après avoir reçu un paiement de la part de Le Phocea Yacht Company ou une décharge de facture. Le navire appartenait à la filiale de Bernard Tapie (FIBT) de Real Estate Financial et son utilisation personnelle était en nature. Il a été condamné à 18 mois de prison, dont six mois d'évasion fiscale et 30 mois d'abus de "biens sociaux".

En mars 1999, l'homme d'affaires a été condamné pour la deuxième fois à une peine d'emprisonnement et à un procès contre VA-OM.

Le 8 décembre 2005, Bernard Tapie a été condamné à une troisième peine d'emprisonnement pour "évasion fiscale", toujours liée à Phocea, mais à une autre époque. Le tribunal pénal de Paris a imposé une peine de huit ans d'emprisonnement de trois ans à trois ans, mais n'a pas été condamné à une peine d'emprisonnement.

Comptes OM

La pratique financière de l'OM de 1987 à 1993, qui consiste en des prêts avec "emprunts" ou des commissions excessives, prend jusqu'à vingt personnes pour des fonds mal utilisés dépassant 15 millions d'euros. Ancien président de l'OM, ​​poursuivi pour avoir dissimulé des violations de la contrefaçon, du faux, de la culpabilité et de la propriété d'entreprises, Bernard Tapie a été condamné à 4 ans le 4 juin 1998 à Aix-en-Provence. emprisonnement avec sursis, une amende de 45 700 EUR et une privation des droits civils et civils de cinq ans.

Adidas-Credit Lyonnais

Dans l'affaire civile, la procédure d'arbitrage controversée de 2008, qui donnait plus de 400 millions d'euros pour résoudre le différend entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas, sera annulée le 17 février. Le 3 décembre 2015, M. Tapie a condamné le remboursement de toutes les sommes qui seront définitives en 2017. t

En droit pénal, le tribunal pénal de Paris, qui jugeait la "fraude", s'est assoupli mardi.

Bannière 728x90
ℹ Le long progrès juridique de Bernard Tapie – Taux Attractif
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *