🆙 Titre de l'article – EasyBourse – Taux Minimum

By | juillet 8, 2019



















Nouveau panorama financier des OPC Banque de France

(Easybourse.com) Le mardi 26 février, la Banque de France a présenté le panorama financier des fonds d'investissement en France pour le quatrième trimestre de 2018. Pour la première fois depuis 2011, il n'y a pas de montars

· D'ici un an: La cession de parts d'OPC non monétaires a dépassé les souscriptions, représentant un chiffre d'affaires net de -36 milliards, principalement de fonds d'actions (-21 milliards) et de fonds mixtes (-11 milliards d'euros). Cette première sortie après 2013 est due en grande partie à la sous-traitance de fonds étrangers (EUR -25 milliards).
Les fonds immobiliers et les fonds d'épargne salariale ont enregistré un montant positif (+7 et +3 milliards). Au total, les OPC non monétaires vendent principalement des actions émises par des non-résidents (-32 milliards).

Les fonds monétaires ont également enregistré des encaissements négatifs (-11 milliards d'euros). Ces rachats se traduisent par des ventes nettes de titres émis par des établissements de crédit (- 13 milliards de dollars) et par le redéploiement de titres de créance à long terme en dépôts.

· T4 2018: Les OPC non monétaires ont enregistré des prélèvements directs négatifs pour le quatrième trimestre consécutif (-18 milliards d'euros), principalement en raison du retrait d'investisseurs résidents (-15 milliards d'euros). Cela s'est traduit par le rachat d'actions par le biais de la vente de titres de créance à long terme (-9 milliards d'euros) et notamment d'actions (-6 milliards). Les titres vendus sont principalement émis par des non-résidents (-13 milliards d’EUR) et des sociétés non financières par secteur (-16 milliards d’EUR).

À la suite du retrait d’investisseurs résidents (-14 milliards d’euros), les fonds d’investissement nets ont perdu 10 milliards d’euros, en partie contrebalancés par les souscriptions nettes d’investisseurs autres que ceux de la zone euro (+ 4 milliards d’euros).

· Focus – Zone euro:
Les OPC non monétaires de l'encours de la zone euro ont reculé de -2,4% en 2018 pour la première fois depuis 2011 en raison de la perte en capital enregistré (-5,3%) et des souscriptions nettes positives (+1,1%). En droit français, la plus forte baisse de l’année est le montant restant de EUR -103 milliards, soit -7,9%, 1,9% du fait d’un effet de valorisation de -5,2% et d’un effet de collecte de -0,3%. , 9%. Ainsi, le poids de la zone euro chutera de 0,8 point de pourcentage sur un an (10,9% à la fin de 2019, 11,7% à la fin de 2017).

Publié le 26 février 2019

Bannière 728x90
🆙 Titre de l'article – EasyBourse – Taux Minimum
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Iconic One Theme | Powered by Wordpress