✅ De prêt d’assurance remboursement – Meilleurtaux.com – Taux Minimum

By | mai 26, 2019



















Rappeler l'emprunteur et son contexte

Assurance hypothécaire de remboursement

Même si la loi ne l’impose pas, les établissements de crédit exigeront systématiquement l’inscription du contrat d’assurance de l’emprunteur auprès de tout vérificateur hypothécaire. Cette condition de protection signifie la libération de fonds. Toutefois, un crédit à la consommation n’est pas obligatoire, sauf si le montant demandé ou le profil de l’emprunteur suscitent des inquiétudes chez le créancier, qui peut demander la garantie financière.

Le rôle de cette assurance est d'assurer le remboursement d'un capital et d'intérêts suffisants à la banque au cas où une perte soudaine de revenus de l'emprunteur pourrait lui éviter de s'endetter. Ce sont les dangers de la vie: mort, invalidité, invalidité ou perte d'emploi. À la survenance de l'un de ces événements, l'assureur prendra en charge l'intégralité de la date d'échéance restante ou pendant la période d'invalidité de l'emprunteur.

Dans 85% des cas, le signataire de la banque choisit le contrat d'assurance du groupe bancaire. Il s’agit d’une assurance combinée gérée par un organisme d’assurance interne ou externe. Pour les abonnés avec une couverture standard, ils facturent les frais mensuels indépendamment de leur profil.

Pourquoi l'emprunteur a-t-il le droit de rembourser l'assurance prêt au logement?

L'affaire a débuté dans les années 90. Les assureurs avaient la difficulté extraordinaire d'estimer les risques et les taux lors de la création d'une assurance prêt hypothécaire ou d'une assurance crédit.

Les autorités ont ensuite autorisé une facturation excessive des contrats afin d'assurer une couverture parfaite des risques. Cependant, cette stratégie a évidemment un effet immédiat sur les frais à payer aux emprunteurs, qui augmentent automatiquement.

Cependant, ces frais ne sont pas utilisés pour payer des réclamations. Ils montrent également un intérêt lorsque les assureurs les placent. Par souci de légitimité, la loi exige que, à la fin de chaque année civile, une partie des frais payés aux abonnés soit remboursée aux abonnés si leur contrat est finalement réglé. bénéficiaire.

Le montant à rembourser doit correspondre à la différence entre le montant du capital accumulé et les montants effectivement payés pour couvrir le risque, ce qui est nécessaire pour compenser les frais administratifs supportés par l'assureur dans sa gestion. La loi stipulait également que le remboursement pouvait être effectué par l'intermédiaire des banques créancières ou directement aux assurés.

Malheureusement, cette redistribution (remboursement de l'assurance hypothécaire) n'a jamais été faite aux emprunteurs. Les assureurs ont versé une partie des revenus provenant du placement des frais aux établissements de crédit, qui ont conservé l’argent. C’est le fait qu’en 2007, pour la première fois, l’UFC-Que Choisir a été forcée de s’inscrire dans les banques CNP Prévoyance et dans la Caisse d’Epargne et Providence du Conseil d’État.

Comment puis-je rembourser les avantages d'un emprunteur d'assurance?

Les contrats conclus entre 1996 et 2005 ou les contrats de crédit à la consommation conclus entre 1997 et 2007 peuvent demander à l’assureur qui a soumis le contrat d’assurance-crédit, à la banque ou aux deux institutions. . L'emprunteur a généralement besoin de deux ans à compter de l'achèvement du remboursement de l'hypothèque (ou du prêt) pour soumettre la demande.

Il est recommandé de transmettre une copie de la lettre de candidature à l'intermédiaire de ces institutions financières et à la direction générale de la concurrence, des consommateurs et de la lutte anti-fraude. La preuve de la procédure peut être utile au moment de la saisie du tribunal.

Avant de soumettre une lettre de réclamation, il est essentiel que l'emprunteur évalue le montant de la réclamation et la pratique est difficile en l'absence d'informations fiables.

C’est la raison pour laquelle la société d’action commune actioncivile a créé un simulateur en ligne gratuit qui permet aux consommateurs concernés de connaître le montant à commander et de les aider à effectuer les formalités sans garantir le succès.

Combien coûtent les emprunteurs?

Rentabilité des assureurs emprunteurs

En France, même si les montants sont inférieurs à ceux de la Grande-Bretagne, il reste encore un jackpot de 16 milliards d'euros (environ 20 milliards selon certains experts) que les institutions bancaires et d'assurance auraient accumulées en termes d'assurance prêt immobilier. En fait, dans le cas des 100 euros payés, le pourcentage du rendement payé par l'assureur à la banque pour les prêts au logement est en moyenne de 40% et 70%. pour le crédit à la consommation!

importantPlus précisément, ceux qui ont signé un contrat hypothécaire entre 1996 et 2005 peuvent espérer récupérer jusqu'à 3 000 € (sur une estimation de 200 000 € à rembourser sur 20 ans).

Que dit la loi sur le sujet?

La loi sur le remboursement des primes d’assurance habitation reste très vague et c’est là que les chaussures se resserrent. Il est incontestable que les banques sont tenues de restituer à leurs souscripteurs d’assurance-crédit les bénéfices provenant du placement de cette assurance et les frais non utilisés afin de couvrir les risques imprévus.

important 23 juillet 2012 Dans sa décision, la loi était justifiée pour que UFC-Que déclare l'illégalité de la provision de la banque sous forme de défilé. Le code des assurances français A331-3. Le libellé antérieur de cet article exclut les conventions collectives en cas de décès du calcul de la répartition des bénéfices par les souscripteurs.

Malheureusement, le contenu du jugement est resté incertain. Premièrement, il n'est pas explicitement question de l'assurance de l'emprunteur pour avoir le droit de payer l'assuré. De plus, il ne précise pas si cette protection est un contrat d'assurance collective en cas de décès. Toutes ces lacunes peuvent évidemment conduire à des interprétations que les banques, comme les assureurs, ne retirent pas.

Comment la procédure est-elle retournée? Quels sont les remèdes possibles?

utilisation de remboursement

Il est théoriquement possible que la banque ou l’assurance soit mais l'approche individuelle n'a presque aucune chance de succès. Non seulement cela prend beaucoup de temps, mais aussi de l'argent, en particulier pour engager un avocat.

Et même avec le soutien juridique de ces dernières, comment pouvons-nous obtenir les bilans des compagnies d'assurance et les peler sans une solide expertise financière? Sans compter que toutes les institutions contestées font glisser le dossier pour dissuader le plaignant.

Pour toutes ces raisons, UFC-Que Choisir et ActionCivile proposent une action de groupe pour obtenir des résultats probants. En fait, la loi Hamon autorise les actions collectives devant les tribunaux, à condition qu'au moins 100 000 plaignants soient réunis.

Cette condition ne devrait pas être difficile à remplir, sachant qu'elle touche près de 10 millions de personnes en France. Plus de 115 000 personnes ont répondu à l'appel en moins de deux mois, preuve de l'intérêt des consommateurs, lorsque le site Web d'ActionCivile a lancé ses outils de simulation permettant de calculer le remboursement de l'emprunteur. Ce fichier d'afflux a abouti à quelque 50 000 notifications officielles ou demandes de médiation aux 32 plus grandes banques françaises.

Quelle est la position des banquiers et des assureurs?

L’association française des sociétés d’assurances a reconnu qu’un emprunteur invité à contracter, par exemple, un emprunt hypothécaire, devait être obligé de participer aux avantages techniques et financiers réalisés par l’assureur.

Cependant, les institutions financières continuent de cacher les anciennes dispositions du code des assurances susmentionné, qui n'inclut pas nécessairement l'assurance emprunteur. En outre, dans l'intervalle, ces participants ont été réorganisés au sein du comité et affirment qu'ils sont dus au fait que le contrat de groupe est le prix négocié avec les assureurs et signé. Alors, ils sentent qu'ils n'enfreignent pas la loi.

En outre, l’incertitude réglementaire actuelle est favorable. D'une part, la décision du Conseil d'État ne fait nullement obligation aux institutions financières de restituer la partie du profit réclamée par l'assuré.

Par ailleurs, le ministère de l'Économie et des Finances rejette une position claire. Dans la réponse ministérielle 5662, publiée au Journal officiel du 30 novembre 2012, seul l'opinion de la plus haute autorité administrative a été prise en compte: "Toute personne assurée n'a pas droit à un montant spécifique pour cette participation aux droits individuels". L'autorité de surveillance prudentielle utilise les mêmes arguments.

Les banques et les compagnies d’assurance ont donc des raisons suffisantes de ne pas tenir compte des comptes des clients et des associations nécessitant des documents comptables. Et même dans le cas d'une modification réglementaire qui les obligerait à payer, ils indiquent que "partager ce montant entre les assurés est une question de liberté contractuelle".

Bannière 728x90
✅ De prêt d’assurance remboursement – Meilleurtaux.com – Taux Minimum
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *