✅ Tirroning au sommet de Safran dans la gouvernance future – Incroyable Taux

By | mai 25, 2019



















Philippe Petitcolin et Ross McInnes, le tandem du directeur de moteur pour des périodes renouvelées mais très différentes.

Guy Dutheil Publiée aujourd'hui: 09h04

temps 3 minutes de lecture.

Article d'abonnement

Philippe Petitcolin et Ross McInnes, février 2015, Paris.
Philippe Petitcolin et Ross McInnes, février 2015, Paris. LOIC VENANCE / AFP

Les scores incontestés – 99% des votes de Philippe Petitcolin et 97% de Ross McInnes – ont été vus par le PDG de Safran, président du conseil d’administration, le jeudi 23 mai, alors que leur mandat était renouvelé. Assemblage du motoriste français. Un véritable référendum qui soutient "Succès opérationnel exceptionnel" duo sur la tête de Safran. Il est vrai que les actionnaires ne peuvent qu’accueillir le leadership du tandem. M. Petitcolin, sous la direction du constructeur de moteurs, qui unissait toutes ses activités sous toutes les marques Safran, est devenu le leader mondial du secteur. Un poids lourd qui peut gérer Airbus et Boeing avec des égaux. Sur le plan financier, les activités du motoriste ont suivi la montée en puissance du groupe. Au cours des trois dernières années, sa valeur a doublé, avec une augmentation de 98,03%.

Si ce succès industriel et financier signifie la crédibilité du duo de dirigeants, il est évident que les deux hommes ne sont pas dans le même signe. Jeudi, McInnes, âgé de 65 ans, a été reconduit dans ses fonctions de président du conseil d'administration pour un mandat de quatre ans. Philippe Petitcolin, 66 ans, justifie son PDG d’ici 2020. Très peu de temps.

Lire la suite Le safran a à peine ouvert des usines en France

Sur le plan interne, il est presque un secret de Polichinelle que le directeur exécutif souhaite prolonger son bail d'un an pour l'Assemblée générale de mai 2021. Cette extension n'est pas qu'un paquet. Son objectif est de permettre à M. Petitcolin d'intégrer le Zodiac. L'acquisition du fabricant d'équipement en 2018 était une excellente manœuvre pour le mandat de M. Petitcolin. Afin d'amener Zodiac à la poche de Safran, il n'a pas hésité à vendre Morpho, la classe de sécurité du groupe.

"Ce n'est pas une méfiance du tout"

Depuis son acquisition, le directeur général s’efforce de corriger et de transformer la constellation de sociétés acquises par Zodiac au fil des ans. Une tâche bien lancée, mais les délais de livraison des équipements de livraison sont identiques à ceux du fabricant. La volonté de son ingénieur en chef de rester une année supplémentaire dans l’espace gouvernemental fait écho à la brièveté des responsabilités de son groupe. La date limite étant fixée à mai 2020, M. Petitcolin ne restera à Safran que pendant six ans. La durée est inversement proportionnelle à la durée prolongée du constructeur du moteur. Ainsi, en 2008, le partenariat entre Safran et American General Electric a été renouvelé pour une durée de 40 ans, livrant le moteur Leap à Airbus et à Boeing.

Bannière 728x90
✅ Tirroning au sommet de Safran dans la gouvernance future – Incroyable Taux
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *