Assurance Animaux en 9 étapes – Yannick Jadot: "La crédibilité de Macron en écologie est nulle"

By | mai 14, 2019



















Les Européens sont appelés "le vote du siècle". Pas excessif?

Depuis les dernières élections européennes, le Brexit, Salvini, la guerre en Syrie et les réfugiés ont été. L'extrême droite saisit l'Europe pour l'enlever. Les alarmes climatiques sonnent comme si elles ne sonnaient jamais. Donc oui, je pense que c'est le vote du siècle. Si nous n'utilisons pas ces cinq années pour engager fermement l'Europe en faveur du climat, de l'investissement, de la solidarité et de la protection de nos libertés, alors nous allons au mur. Il est incompréhensible que tant de partis fassent des Européens un simple vote intermédiaire entre deux élections présidentielles. Au moment d'une telle lutte, la destruction de la lutte européenne est tout simplement coupable.

Presque toutes les listes disent que l'écologie est une priorité. Pourquoi EELV a-t-il voté?

Le vote vert est le seul vote efficace et utile pour la protection de l'environnement. Ecologie, il y en a qui en parlent et il y en a qui le font. Pour certains, l’écologie est avant tout une mode, une excuse, une promesse. Emmanuel Macron ne parle pas d'écologie lorsqu'il tient une conférence de presse. Lorsque vous faites une promesse de conférence de presse, des tonnes de tonnes. Avec cette majorité, comme François Hollande, l'écologie s'est toujours arrêtée, là où commence l'intérêt des lobbys. En tête de liste, marchant d'une main, il a agité un nom protégé d'Espelette, mais de l'autre main, il a signé tous les accords de libre-échange, y compris ceux impliqués dans la mondialisation de la poubelle. souffrance animale, disparition de l'agriculture locale. Quatrième sur la liste [Jérémy Decerle, le président des jeunes agriculteurs, NDLR] glyphosate et fermentation partisane de Monsanto.

LREM offre 1 000 milliards d'euros pour la transition écologique. Croyez-vous cela?

Malheureusement, la crédibilité de ce gouvernement en matière d'écologie est nulle. Au début de l'action, la majorité démissionnera. Emmanuel Macron revient au niveau européen, ce qu'il n'a pas le courage de faire sur la scène nationale. Lorsque je propose un plan d'investissement de 100 milliards d'EUR par an pour les prêts de la BEI garantis ou achetés par la BEI, je peux surveiller les électeurs.

Cela condamne-t-il la convergence du vote avec le LREM ou le PS dans la future compilation?

Bien sur que non À l’exception de chaque groupe, il peut être préférable de sortir l’Europe de pesticides ou de conduire à un réchauffement pouvant atteindre 1,5 degré. Pour être majoritaire au Parlement européen, vous devez convaincre les autres membres du Parlement. Mais pour aller ailleurs, il faut un groupe. Dans le domaine de l’environnement, de la santé et des libertés, le Groupe Vert a toujours été au centre de tous les progrès.

Mercredi, vous présenterez votre proposition de traité européen sur l'environnement. Qu'est ce que c'est

L'idée est d'adopter un accord plus global lors d'un référendum européen qui considère le climat et la biodiversité comme un droit fondamental. Toute décision européenne serait subordonnée à cet objectif. La création d'un parquet européen soulève également la question de la responsabilité et des dommages environnementaux. L'Union européenne repose sur la promesse de paix et de prospérité. Aujourd'hui, nous devons gagner le courage des pères fondateurs: le climat doit être un grand projet qui rassemble les Européens. La matrice doit redéfinir notre économie, notre planification régionale et notre société. L'environnement doit être tout, y compris la création d'emplois.

Vous soutenez une économie réglementée. Quel est le point pour elle?

Une économie qui n'est plus prioritaire sur la société mais au service de la société, de l'environnement, des droits sociaux et des droits de l'homme. Il s'agit du capitalisme financier, le prédateur de l'environnement, la lutte contre les femmes et les hommes. L'économie réglementée doit lutter pour des accords de libre-échange, qui aujourd'hui placent trop souvent les entreprises multinationales au-dessus de leur souveraineté. C'est aussi un protectionnisme vert qui vise à introduire sur le marché européen des produits d'un pays qui ne répondent pas aux mêmes normes ou ambitions en matière d'environnement. Le changement climatique est une taxe sur le carbone aux frontières.

Cela inclut-il d'autres initiatives?

Emmanuel Macron a également combattu une "loi européenne d'achat" sur les marchés publics, ce qui permet notamment à l'économie locale. Une intervention verte devrait avoir un impact social. D'ici cinq ans, l'accès au marché européen, les produits provenant de pays qui ne respectent pas la liberté d'association doivent être interdits. Une autre limite est que les banques qui investissent dans les énergies fossiles seront obligées de renoncer au climat. Ils doivent être soumis à des règles plus strictes afin de garantir le financement des sources d’énergie renouvelables et des économies d’énergie, et non des combustibles fossiles. Nous voulons libérer les pesticides dans 15 ans. À cette fin, la France doit utiliser 9 milliards d'euros par an de la politique agricole commune.

Quels sont vos projets sociaux?

Notre pacte de durabilité sociale vise à garantir un salaire minimum garanti à tous les pays représentant au moins 60% du revenu médian. Notre objectif est de maximiser le temps de travail en Europe et d'intégrer les critères de convergence sociale, notamment en ce qui concerne le risque de risques professionnels et la création de dispensateurs de soins. L'Europe doit gagner en visibilité sociale. Nous voulons également que l'Europe dispose d'un système d'assurance sociale et environnementale. Un type de "protection de l'environnement" avec deux fonds, l'un couvrant certains risques environnementaux, en particulier ceux liés aux pesticides, à la pollution ou aux aléas climatiques, et l'autre garantissant des revenus à tous ceux qui, professionnellement, souhaitent passer à la transition écologique.

Les sondages d’opinion sont loin des 15% que vous avez l’intention de faire. Comment l'expliquez-vous?

Aujourd'hui, nous sommes encore dans la confusion et l'abus du discours écologiste. Après les huit ou dix derniers jours, ce sera un moment de clarification. Si vous pensez que les événements des années à venir sont en partie dus à la survie de l'humanité due au chaos climatique et à la sixième extinction, il est clair que nous devons être la première force politique. En 2009, nous avons réalisé 16%, contre 8% la semaine précédente. J'espère tirer parti de nos solutions, de notre enthousiasme pour le projet européen renouvelé et du caractère socialement prometteur de la transition écologique. J'ai un objectif de 15%.

Au lieu de nier les associations de gauche, n’aurions-nous pas dû diriger les autres partis?

Je n'ai pas justifié le vote des écologistes. Nous voulons amener toute la société à une transition écologique. Toute personne convaincue depuis une heure que l’Europe est le juste écho de la protection de l’environnement est la bienvenue. Mais je veux de la cohérence. Je ne créerai pas à Paris un syndicat tourné vers l'avenir avec ceux qui siégeront dans différents groupes et auront des votes différents. Si vous votez avec les socialistes le 26 mai, vous voterez probablement pour les parlementaires qui rejoignent un groupe social-démocrate loyal de droite et qui ont soutenu les mesures d'austérité et les accords de libre échange. Je répète, le seul vote utile pour sauver l'Europe et le climat, c'est l'écologie de l'Europe!

Bannière 728x90
Assurance Animaux en 9 étapes – Yannick Jadot: "La crédibilité de Macron en écologie est nulle"
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *