ℹ Loi Pinel de A à Z – Droit du bail commercial et de la loi Pinel: à retenir | Nexity CT

By | mai 4, 2019



















La loi Pinel du 18 juin 2014 a considérablement modifié le système de location commerciale mis en place auparavant par le décret de 1953. En particulier, les règles ont été renforcées afin de mieux réglementer les relations de crédit-bail entre commerçants, artisans et propriétaires. loyer et répartition des honoraires.

Un cadre plus strict pour le développement des loyers commerciaux

Dans la logique d'équilibrer les conditions de location au profit du locataire, la loi Pinel a en effet introduit de nouvelles règles en matière de révision du loyer:

  • la augmentation de loyer Les loyers ne peuvent augmenter de plus de 10% par an par rapport au loyer de l'année précédente, y compris les loyers de plus de 9 ans. Toutefois, cela ne s'applique pas aux locations tacitement prolongées, aux baux de bureaux exclusifs, aux baux à usage unique (à valeur unique) ni aux baux de stockage de plus de 12 ans;
  • laindice de location commerciale (ILC) et unindice des loyers pour les activités tertiaires (ILAT) a remplacé l’indice du coût de la construction (ICC) pour l’indexation des loyers.

Part des taxes et taxes actuellement appliquées par la loi

La loi Pinel a contesté la liberté contractuelle des parties de répartir les frais de location commerciale. L.145-40-2 du code de commerce. L'article nécessite un ensemble précis et restrictif frais, taxes, droits et taxes, et comment ils sont partagés entre le bailleur et le locataire.

Le décret du 3 novembre 2014 a également défini les loyers:

  • Pour le locataire: coûts d’eau, d’électricité et de chauffage, coûts de cofinancement par action, travaux d’embellissement, taxes locales;
  • Pour le propriétaire: frais de rénovation et d’aménagement, frais de gestion et frais immobiliers, y compris la contribution économique territoriale.

De plus, le propriétaire doit fournir aux locataires un résumé des frais, taxes et redevances chaque année.

Calendrier obligatoire pour la location commerciale

Compte tenu des informations complètes et précises du locataire, la loi Pinel introduit deux annexes avec crédit-bail commercial:

  • un statut à l'entrée de manière pacifique ou dans des locaux créés par l'huissier de justice (partage égal des frais) attaché au contrat de location ou retenu par chaque partie (articles L.145-39 du Code de commerce);
  • un statut de travail et le budget estimé au moment de la signature du bail pour 3 ans. Tous les trois ans par la suite, un rapport de synthèse sur les travaux effectués est établi sur la base de leur coût et le budget prévisionnel envoyé par le prochain bailleur.

Location, location et vente de site: nouvelles dispositions légales

Les droits du locataire de résilier le bail commercial ont été confirmés:

  • La possibilité irrévocable de résilier le bail à la fin de chaque période de trois ans (Code de commerce L145-4.
  • la bail courrier accusé de réception (sauf demande de renouvellement de bail).

De plus, la durée d'un bail de résiliation de courte durée (ou de loyers de résiliation successifs) est passée de 2 ans à 3 ans.

La loi Pinel a finalement donné au propriétaire de nouveaux droits en matière de location:

  • la garantie de solidarité pour les loyerssi le nouveau locataire est défectueux, il a été limité à 3 ans (et pas jusqu'à la fin du bail);
  • Dans le cadre du liquidation judiciairele tribunal peut autoriser l'achat du contrat de location pour des activités liées à l'activité initiale ou pour des activités supplémentaires.

De plus, si les locaux sont vendus pendant la période de location, le locataire recevra le loyer pendant un mois. premier refus.

Bannière 728x90
ℹ Loi Pinel de A à Z – Droit du bail commercial et de la loi Pinel: à retenir | Nexity CT
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *