🆙 Meilleur Choix – Conférence de presse Emmanuel Macron: Mélanges cosmétiques …

By | mai 3, 2019



















Plus de 300 journalistes ont investi25 avril 2019 au salon Elysée critique la performance tant attendue du président de la République.

Gardant la voie politique tout en embrassant les citoyens en colère, l'ancien Enarque a tenté de prendre un nouveau départ, mais ce serait mieux s'il voulait persuader les Français.

Lors de sa conférence de presse, comme tous ses prédécesseurs, Emmanuel Macron a présenté une nouvelle vision, mais a différé la mise en œuvre des réformes grecques jusqu'à ce que les réformes soient mises en œuvre jusqu'à ce que les citoyens soient réconciliés avec la République et la justice. sociale. Et ce n’est pas un gadget pour éliminer l’ENA, ce qui sera une merveilleuse réponse à la crise des vestes jaunes …


Assurer le pouvoir d'achat des travailleurs et des retraités: non!

Après l'expiration des pensions après le taux d'inflation, Emmanuel Macron réexaminera sa décision, mais ne reviendra pas immédiatement: les pensions inférieures à 2 000 € seront les 1er janvier 2020 et 2021. encore quelques milliards d’euros sur le dos des retraités.

Cependant, il aurait été souhaitable de rétablir immédiatement toutes les pensions, car la réintroduction de l'échelle mobile entamée en juillet 1952 sous la présidence de Vincent Auriol (SFIO) est nécessaire pour protéger le pouvoir d'achat des travailleurs. Ce système existe dans plusieurs pays européens, tels que la Belgique et le Luxembourg.

De plus, la proportion de salaires en baisse contribue à la solidarité entre travailleurs des secteurs forts et faibles, ainsi qu’à la solidarité entre travailleurs actifs et inactifs. C'est aussi un facteur de stabilité économique, car le maintien du pouvoir d'achat favorise également la consommation et donc la croissance économique.

Taxe forfaitaire: non!

La RI manque cruellement de progressivité avec seulement 5 groupes d’impôts: 0% (moins de 9 964 €), 14% (9 964 à 27 519 €), 30% (27 519 à 73 799 €), 41% (73 779). 156 244 EUR), 45% (156 244 EUR).

La simple restauration des 14 groupes d’impôts supprimés en 2000 par le ministre des Finances, Laurent Fabius, permettrait de rétablir les véritables progrès de la RI et générerait des recettes bien supérieures à celles rapportées chaque année.

Mais Emmanuel Macron se fera un plaisir de réduire les deux premières tranches à 14% et 30% pour la réduction promise de 5 milliards d’euros, sans rien prévoir de plus que la moitié des Français qui ne sont pas couverts par la RI.

En particulier, les impôts indirects qui touchent tous les citoyens auraient dû être facilités car ils sont plus injustes car ils touchent tous les ménages sans discrimination, y compris ceux qui ne finissent pas en raison de la faiblesse de leurs revenus. Ces taxes indirectes deviennent de plus en plus difficiles à mesure que les contribuables deviennent meilleurs.

Plus important encore, la TVA (53,9% des recettes budgétaires) est plus de deux fois plus élevée que les RI (25,2%). Si l'on ajoute la TICPE (4,7%) et les autres impôts indirects (6,9%), cela représente plus de 65% des recettes fiscales générées par les impôts indirects qui ne concernent que les consommateurs ainsi taxés. . par rapport à leur consommation plutôt qu'à leur revenu.

Combinez CSG et CRDS avec IRPP: non!

La CSG actuelle, mais la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale, taux de 0,5%) est supérieure à la RI mais proportionnelle à la même proportion pour tout le monde. Cependant, le taux progressif est celui qui correspond le mieux à l'esprit de l'article 13 de la Déclaration de 1789 sur les droits de l'homme et les droits des citoyens (la taxe selon chaque "branche").

Réunir les contributions de la CSG et de la CRDS à la RI pour payer un impôt progressif élevé serait une mesure positive, car outre les avantages de la progressivité, la nouvelle base de la CSG et de la CRDS serait fondée sur les recettes fiscales des particuliers. au lieu de salaires.

Réforme le rapport de famille et le rapport de mariage: non!

L'IR est basé sur le QF, un mécanisme qui prend en compte la taille de la famille, mais ne prend pas en charge les familles plus riches que les familles pauvres, la réduction d'impôt est proportionnelle à la limite. Sous les cinq années de François Hollande, ce plafond a été réduit de 0,5%, mais le système reste injuste.

L'IR est également modulé par le ratio de mariage (QC), qui divise le montant du revenu pair par deux avant d'appliquer l'échelle progressive. La conséquence de ce système est double: il réduit considérablement l’impôt sur les couples bien partagés, où un membre – le plus souvent une femme – ne travaille pas ou est très petit, ce qui réduit considérablement l’impôt par rapport au revenu principal.

Réduisez considérablement vos déficits fiscaux: non!

En 2018, selon le Trésor, 457 déficits fiscaux sont apparus, dépassant pour la première fois les 100 milliards d'euros (100,4 milliards d'euros), soit une augmentation de 7 milliards de HUF par rapport à 2017. Par souci d'équité ou de mesures rentables, la plupart d'entre elles sont totalement inutiles et permettent surtout à une minorité de personnes de réduire considérablement leurs impôts tout en laissant un héritage important.

Emmanuel Macron s'est engagé à éliminer ou à combler certaines des lacunes qui financent l'assouplissement prévu par IR, mais il n'a pas dit …

Lutte contre la fraude et optimisation fiscale: non!

Le dernier rapport de la plus grande union des finances publiques, Solidaires-Finances, indique que l'évasion fiscale aurait atteint 100 milliards d'euros par an sans les charges sociales de fraude. En raison de la taille et des caractéristiques de l’évasion fiscale, elle réduit considérablement les recettes fiscales et met en lumière les inégalités, sans parler de l’optimisation fiscale, qui fait le bonheur des avocats d’affaires (20 milliards d’euros d’impôts à payer par les procureurs). optimisation). Son montant annuel est donc supérieur à l'impôt sur le revenu!

Emmanuel Macron a simplement demandé à la Cour de dire ce qui est exactement …

Combattre les paradis fiscaux en France et en Europe: non!

Il existe de nombreux paradis fiscaux en Europe, sans partis européens durs ou de gauche (LREM, Modem, UDI, Radicaux, Verts, LR, PS) et les moins offensants: Andorre, Campione, Chypre, Gibraltar, Guernesey, Île de Man, Irlande. Jersey, Liechtenstein, Luxembourg, Madère, Malte, Monaco, Sark, Suisse.

Emmanuel Macron n'apprécie pas "de fermer les yeux" sur certains mouvements de capitaux, dont deux États condamnés par les Nations Unies, Andorre et Monaco, qui pratiquent une discrimination à l'encontre du territoire français, sur l'un de leurs chefs, le président de la République. en tant que président de la république!

Réaliser une fraude sur la dette: non!

La loi de Pompidou-Giscard du 3 janvier 1973, dite loi Rothschild, tire son nom du nom de la banque de laquelle est né l'ancien président Georges Pompidou, l'État est obligé de se financer en prêtant des taux d'intérêt à des banques privées au lieu de ils seraient sans intérêt de la Banque de France.

Dans le documentaire franco-allemand "La dette, une spirale faible?", De Arte, le regretté Bernard Maris a critiqué la capacité des banques à ne rien gagner, la promesse de remboursement, affirmant que l’État gérait la création monétaire – c’était une fois encore une création privée créée par les banques, les grandes puissances autonomes des années 1970, et qui n’était alors que confirmée.

Aujourd'hui, Emmanuel Macron, de la Rothschild Bank, ne produit naturellement pas la loi en question, mais réduit plutôt les budgets sociaux afin de réduire les déficits de l'État.

Changer la Constitution du 4 octobre 1958: non!

La Constitution du 4 octobre 1958 et les institutions de la Ve République accordent au président de la République trop de pouvoirs monarchiques. La France est donc l’un des rares pays au monde où une personne peut décider de se rendre dans un autre pays pour une éventuelle guerre.

L'article 16 de la Constitution, qui confère au Président de la République des pouvoirs exceptionnels en cas de crise grave, ne peut être accepté.

Nous ne pouvons pas non plus accepter l’importance des dommages causés par l’exécutif au détriment du Parlement: il est donc symptomatique que l’article 34 de la Constitution limite les domaines d’intervention du législateur, alors que l’article 38 permet entre-temps de pénétrer dans le domaine législatif par un décret gouvernemental. De même, nous ne pouvons que condamner 49-3. L’idée dans cet article est que le gouvernement puisse imputer la responsabilité de la facture sans que le Parlement ait à prononcer le texte.

Établissement de la représentation proportionnelle pour l'élection des parlementaires: non!

La composition du Parlement et du Sénat est loin de refléter les différentes sensibilités politiques du pays. En l'absence de choix proportionnel (comme c'est le cas dans la grande majorité des pays européens), les députés sont élus à la majorité des voix dans les circonscriptions les plus imaginaires. En ce qui concerne les sénateurs, le seul électeur majeur (150 000 élus localement) les désigne de manière totalement discrète.

En l'absence de représentation proportionnelle complète, Emmanuel Macron ne propose qu'une proportion proportionnelle de l'élection des membres, qui passe de 15% à 20%, et fait un silence pour les sénateurs …

Référendum sur l'institut (RIC): non, mais!

Cette revendication est la principale exigence pour le mouvement du gilet jaune à partir de l'automne 2018. Ce processus est un outil de démocratie directe permettant aux citoyens de s'emparer de la population sans référendum, sans qu'il soit nécessaire de procéder à un référendum, sans le consentement du Parlement ou du président de la République. Ce type de référendum est utilisé dans 40 pays, dont l’Équateur, l’Italie, la Suisse, Taiwan, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis et l’Allemagne. Mais Emmanuel Macron ne veut pas et a décidé de créer uniquement au niveau local, et les méthodes ne sont toujours pas claires.

En ce qui concerne le référendum commun (RIP), il existe déjà dans l'arsenal législatif actuel, mais les conditions de mise en œuvre sont tellement restrictives que cela n'a pas encore été possible. Emmanuel Macron a simplement promis qu'en signant un million de citoyens, il pourrait assouplir les conditions de son exécution, au lieu des 4,5 millions nécessaires.

Combinez le Sénat avec le Conseil économique, social et environnemental (CESE) pour une nouvelle assemblée limitée: non!

"Le Sénat a le privilège écrasant et imparable d'empêcher tout," a déclaré le général De Gaulle, en essayant de transformer une sorte de conseil superéconomique et social en intérêts de la société. Dans un discours prononcé par Bayeux le 16 juin 1946, la nécessité d'une seconde chambre de conseil représentant les gouvernements locaux et les organisations économiques, familiales et intellectuelles a été formulée. Echec du référendum le 27 avril 1969, date à laquelle 52,41% des votes ont été clôturés.

Aujourd'hui, avec peu d'ambition et de courage, nous pourrions réunir le Sénat (348 membres) et le CESE (233 membres) au sein d'une nouvelle chambre composée uniquement de consultants, sans pouvoir de blocage et limitée, par exemple, à 300 membres: 150 membres (ancien sénateur), représentant les communautés territoriales des pays métropolitains et d'outre-mer et représentant 150 autres membres représentant des activités économiques, sociales et culturelles.

Mais Emmanuel Macron sera ravi du nombre de sénateurs et de membres du CESE qui n'ont pas encore remporté le mandat …

Réduire l'énorme te-feuille administrative: ce n'est pas!

L'eu-feuille administrative comprend actuellement 6 niveaux de pouvoir: l'État, les régions, les villes, les comtés, les communautés communautaires, les villages et même 7 niveaux lorsque nous ajoutons le niveau européen. c'est inutile et coûteux à cause du grand malheur des contribuables.

Dans ces circonstances, la région gère depuis longtemps tous les conseils de comté (anciennement conseils généraux) qui peuvent facilement être remplacés par de simples délégations de comté dans la région. Pour ce qui est du périmètre des nouvelles régions, il faut que Franciois Hollande soit revu de manière fantastique et avec l’aide d’historiens, de géographes et d’économistes.

Emmanuel Macron envisage simplement de créer des maisons "France Services" dans chaque canton, mais ces institutions sont en place depuis 2010.

Changer le mode de financement de la sécurité sociale: non!

Le système de financement repose désormais sur des cotisations (maladie, vieillesse, prestations familiales, accidents du travail, etc.), parfois (CSG, CRDS, etc.), parfois déduites des retenues d’impôt des employés ou des employeurs, qui reposent essentiellement sur: les salaires.

Cependant, comme les diverses maladies, les allocations familiales et les prestations de vieillesse sont accessibles à tous les citoyens, le principe de solidarité nationale imposerait l'utilisation de tous les revenus des personnes physiques, comme indiqué aux autorités fiscales, d'autant que le taux de salaire a baissé de 10 points au cours des trente dernières années.

Rétablissement des prestations familiales du premier enfant: non!

Depuis que le projet de loi du 29 juillet 1939 a aboli la première prime à la naissance de l'enfant, la France est restée fidèle à cette vieille idée, qui n'a pas été prouvée d'un point de vue sociologique, comme suit: leur naissance en ne fournissant pas de soutien familial le premier enfant.

C'est comme si le coût d'un premier enfant serait négligeable, mais ce serait la même chose si vous ne payiez pas plus de deux enfants et plus!

Autre contradiction, les prestations sont versées dès le premier enfant du DOM, comme s'il s'agissait en principe d'un principe de géométrie variable et tombent dans deux catégories françaises!

Terminez l'élimination des rackets des sociétés d'autoroute: non!

La route est un bien public mais, comme toujours, les missions de service public confiées à des entrepreneurs privés, à l'instar d'autres secteurs économiques, entraînent des hausses de prix injustifiées au détriment des utilisateurs ou des consommateurs.

Par conséquent, les automobilistes attendent toujours l'annulation définitive de la privatisation des sociétés d'autoroutes et leur achat à un prix vendu par l'État en 2006, mais Aéroports de Paris, Engie (anciennement Gaz de France) et le jeu français Emmanuel Macron continuent de le faire. privatise au nom de la libéralisation sacrée des services, cher à l'Union européenne …

Créez un excellent service d'eau public, ce n'est pas!

L’eau est aujourd’hui une convergence de problèmes économiques, sociaux, territoriaux et environnementaux inséparables, résultant notamment du réchauffement de la planète et de la hausse des températures moyennes.

Faites des milliers de prix différents à partir d'une époque d'anxiété et de suspicion, allant même de la corruption du personnel politique à la passation de marchés, au contrôle de la gestion de l'eau (potabilisation, partage, hygiène) national ou même local (communautés ou communautés).

Mais Emmanuel Macron et les partisans de son gouvernement, dans tous les domaines de la libéralisation, ne veulent évidemment pas revenir à la "marchandise" d'une marchandise vitale par le biais de sociétés privées, principalement de sociétés transnationales. Mais l'eau est le droit de la vie et de la vie. Afin de rétablir l’égalité entre les citoyens, un important service public d’approvisionnement en eau devrait être mis en place sans exception pour aucun gouvernement local.

En ce qui concerne les barrières hydroélectriques françaises, la deuxième source d'énergie après le nucléaire est de 12,5% par an et de 1,25 milliard d'euros par an.

La privatisation du capital, financée par les impôts de nos parents et de nos parents et grands-parents, est malheureusement en cours de réalisation car elle vise à traiter tous les monopoles d'État en vertu du principe de "Commission européenne, concurrence libre et non faussée".

Dans le cas de la France, après s'être interrogé sur les monopoles de France Télécom, de Gaz de France, d'Air France, de La Poste et de la SNCF, le marché ouvre la concurrence. électricité hydraulique. Il est inconcevable pour la Commission qu'une entreprise publique réglemente une partie aussi importante d'un marché rentable que la production de centrales hydroélectriques.

etc.

Enfin, toutes ces réformes réelles dont la France a besoin vont attendre longtemps, car elle continuera à être dans les limites du système européen, où les États qui contrôlent la troïka (Union) ne sont plus. Fonds monétaire européen et Banque centrale européenne), qui resserre de plus en plus sa position financière dans les pays, en particulier dans le sud de l'Europe …

Bannière 728x90

🆙 Meilleur Choix – Conférence de presse Emmanuel Macron: Mélanges cosmétiques …
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *