✅ Quelles sont les indemnités – Notification de compensation | service-public.fr

By | mai 2, 2019



















Sauf dans des cas exceptionnels, l'employé est tenu de respecter le délai de préavis lorsqu'il demande un licenciement ou une démission. Un employé qui ne se conforme pas à la notification peut dans certains cas avoir droit à une indemnité. Le montant de l'indemnisation est calculé en tenant compte de la longueur de la notification non annoncée.

L'employé recevra ou non une compensation, le cas échéant.

Paiement de compensation compensation

situation

Paiement pour notification

Annulation de la notification par l'employeur

Oui, l'employé a droit à une compensation

Annuler la notification demandée par l'employé

Non, l'employeur n'est pas obligé de payer une indemnité.

Annulation de l'employé

Oui, si l'employeur relève l'employé de la notification.

Refus de culpabilité grave ou grave

Non, il n'y a pas d'avis d'exécution et donc pas d'indemnisation (sauf si l'employeur a commis l'infraction à tort).

Résiliation du contrat de travail par un tribunal

Un salarié qui accuse son employeur de manquement grave à ses obligations contractuelles peut demander au tribunal du travail de mettre fin à son contrat de travail.

Si un licenciement est annoncé par le tribunal, l’employé peut recevoir une indemnité compensatoire.

Contrat de sécurité professionnelle (CSP)

L'employé n'est pas rémunéré (le contrat est résilié dès la fin de la période de réflexion pour l'adoption du CSP).

Le salarié reçoit le solde de la compensation en cas de licenciement dans les conditions suivantes:

– Si l'employé est dans l'entreprise depuis plus d'un an, l'employeur versera à Pôle emploi le montant de l'indemnité qu'il aurait reçue pour financer le régime CSP. Toutefois, si ce montant dépasse le salaire de 3 mois, l’employé sera tenu de payer plus de 3 mois de rémunération.

– Si l'employé est employé depuis moins d'un an, le solde sera intégralement versé en cas de licenciement.

Cessation d'invalidité professionnelle

Oui, un travailleur licencié qui est déclaré inapte au travail à la suite d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle reçoit une indemnité équivalente à celle de l'indemnité.

Elimination du handicap d'origine inappropriée

Non, le travailleur licencié dont l'incapacité de travail est déterminée par le médecin du travail ne sera pas averti et ne sera pas indemnisé.

Fracture traditionnelle

L'employé et l'employeur décident d'un commun accord de la date de résiliation du contrat de travail. Il n'y a pas de préavis et, par conséquent, aucune indemnité n'est versée (à moins que l'employé et l'employeur prennent une décision). ).

Autre cas

Un employé ne peut prétendre à une indemnité s'il est incapable de donner un préavis. C'est le cas, par exemple, lorsqu'un travailleur a perdu son permis de conduire pour le travail, l'emprisonnement ou un congé parental le jour où il était tenu de faire une notification.

Le montant de l’allocation d’équilibre est égal à la rémunération totale que l’employé aurait perçue s’il avait travaillé pendant l’avis.

L'absence d'avis n'entraînera pas une réduction du salaire ou des avantages que l'employé recevrait s'il avait terminé son travail jusqu'à la fin de la période de préavis.

Une indemnité pour les autres indemnités de départ est ajoutée si vous remplissez vos droits (indemnité de départ, indemnité de congés payés, etc.).

Bannière 728x90
✅ Quelles sont les indemnités – Notification de compensation | service-public.fr
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *