ℹ droit bancaire et droit du crédit – Meilleur Taux

By | mai 2, 2019



















Le cabinet d'avocats Guillaume PIERRE protège principalement les intérêts des emprunteurs, des garants, des particuliers, des sociétés ou des administrateurs contre les banques.

La loi bancaire a pour objet de réglementer les activités normalement exercées par les établissements de crédit.

Code monétaire et financier, L. 511-1.

"Les établissements de crédit sont des entités juridiques qui effectuent des opérations bancaires avec leur occupation habituelle"

Article L. 311-1 du code monétaire et financier. L'article stipule que: t

"Les opérations bancaires comprennent les ressources d'État, les opérations de crédit et les instruments de paiement ou de service à la clientèle."

En droit bancaire, le rôle d'un avocat est de trouver une solution à un particulier ou à une société dans le cadre d'un différend avec une banque ou un établissement de crédit.

Ces discussions peuvent concerner:

• Gérer les comptes bancaires et les méthodes de paiement (compte courant, compte de dépôt, compte d'épargne, compte joint, chèque et carte de crédit) lorsque le compte bancaire est incompréhensible et que la banque facture des frais déraisonnables.

• abonnement de prêt (prêts hypothécaires, prêts à la consommation, crédits relais, taux d’intérêt, découverts, liquidités, crédit-bail mobilier ou immobilier). Il convient de vérifier si la banque a rempli ses obligations de conseil et d’avertissement, si ce prêt n’est pas soumis à des conditions très onéreuses et si le calcul de la rémunération bancaire (intérêts) est compréhensible.

• des garanties (hypothèque, garantie solidaire, garantie à première demande, écarts d'acquisition). Le crédit est basé sur la crédibilité du créancier que l'emprunteur est capable de rembourser, ce qui implique un risque économique et juridique pour le créancier afin de compenser la garantie.

En outre, la responsabilité contractuelle, pénale et pénale de la banque à l'égard du client, ainsi que l'octroi d'un crédit et d'une perte de crédit seront nécessaires. en cour.

En cas de difficultés, vous pouvez demander conseil à un avocat en droit bancaire.

Voici quelques chapitres sur le fonctionnement des comptes bancaires et des opérations de crédit.

Chapitre 1 – EXPOSITION INDIVIDUELLE

Examinons le cas classique d'une personne qui n'a pas renseigné son découvert sur un compte d'une limite de 600 EUR dans une banque retardée de plusieurs mois pour faire comparaître son compte et, finalement, devant le Tribunal de première instance. commander le paiement du solde débiteur.

I) Les découverts sont soumis aux dispositions du Code de la consommation

Compte de découvert est une transaction de crédit à la consommation.

Le code du consommateur L 311-3. L'article prévoit que les opérations de crédit avec une durée de remboursement allant jusqu'à trois mois, sans intérêt ni frais, ou sans coûts négligeables. ne sont pas couverts par le chapitre Crédit à la consommation.

Ainsi, la traduction inverse de l'article signifie que le découvert sur trois mois implique nécessairement une ouverture de crédit, sous réserve des dispositions relatives au crédit à la consommation.

Ainsi, en cas de découverte de plus de trois mois, la Banque est obligée envers le Client conformément à l'article L 311-8. Conformément aux dispositions de son article, il fournit une offre de prêt initiale. Sinon, la banque perd des intérêts. Cette perte d’intérêt concerne tous les intérêts accumulés sur le solde du compte.

II) Les activités de la Banque sont exclues

Une banque qui ne réagit pas rapidement à son client peut s'opposer à l'exclusion de son activité.

En fait, la loi sur la protection du consommateur L 311-52. L'article stipule que les demandes de paiement soumises en rapport avec la défaillance de l'emprunteur doivent être soumises dans les deux prochaines années. presque pas de forclusion.

Dans plusieurs arrêts de la Cour de cassation, dans la limite normale du montant du découvert, l'excédent non réglementé du montant du découvert était une partie impayée indiquant le défaut du débiteur et le point de départ du retard. . Il a ainsi déterminé le point de départ du délai de prescription de deux ans.

Par ailleurs, il convient de distinguer le cas particulier du découvert découvert tacitement sans en limiter le montant traditionnel. Dans ce cas, si le découvert dépasse trois mois, la période de deux ans ne commence pas tant que la banque n’a pas fermé le compte.

En résumé, il est important de surveiller attentivement le délai dans lequel les transactions de paiement effectuées par l'emprunteur doivent être achevées dans les deux ans suivant l'événement.

Cet événement est caractérisé par:

– non paiement des sommes dues en raison de la résiliation ou de l'expiration du contrat;

– ou le premier événement de paiement non réglementé;

– ou dépassement non réglementé du montant total du crédit accordé en vertu de la convention de crédit renouvelable;

– ou L. 311-1. Aucun excédent au sens de l'article 11, paragraphe 1, du règlement (CE) n ° 1782/2003 n'était réglementé par l'article L. 311-47. à la fin de la période prévue dans t

Chapitre 2 – LE FONCTIONNEMENT DU LIVRE CONJOINT

Un compte partagé est un compte qui s'ouvre au nom de deux personnes ou plus, chacune d'entre elles ne pouvant fonctionner qu'avec la signature. De manière générale, il est loisible au couple de régler le coût de la vie quotidienne avec un chéquier ou une carte de crédit. Ce compte est souvent alimenté par les deux signataires, mais doit toujours être connu – en cas de difficulté – si le paiement de l’argent sur un compte auquel on adhère devient la propriété des deux propriétaires.

I) Affectation des montants versés sur le compte commun

Les montants versés sont mixtes et appartiennent à l’autre en raison de la simple présomption énoncée à l’article 1353 du code civil: "Les présomptions sans précédent sont loin de l'illumination et de la prudence du juge, qui doit seulement accepter des présomptions sérieuses, être précis et cohérent, et uniquement si la loi reconnaît des preuves, à moins que l'acte ne soit causé par une fraude ou une fraude."

Le titulaire du compte dépose volontairement de l’argent qu’il peut utiliser pour chaque utilisation. Les dettes payées avec ce compte joint sont considérées comme générales et toutes ces transactions sont authentifiées par des relevés bancaires qui ne sont pas contestés par les propriétaires du compte joint.

La répartition des sommes versées résulte également de la présomption légale énoncée à l'article 1538 du code civil, car les biens pour lesquels aucun des époux ne peut justifier de leurs biens exclusifs sont réputés inséparables de chaque partie.

II) Propriété des fonds déposés

La Cour de cassation jugea que le compte commun ne résolvait pas les avoirs d'origine des déposants, ce qui peut être prouvé par tout moyen. Cass civ 1st 2 avril 2008).

Ainsi, les parties justifient la propriété des montants constituant le solde du juge – généralement, si elles contestent la propriété du solde créditeur du compte joint après la résiliation. Cette preuve peut être faite par tous les moyens, vos ordres de virement doivent être stockés dans le compte commun, le chèque de votre compte personnel, le dépôt en espèces. Vous devrez suivre la destination de vos fonds à partir de votre compte personnel.

Chapitre 3 – COMPTE BANCAIRE

Le relevé de compte est une présentation du fonctionnement du compte bancaire. Le banquier a l'obligation légale d'ouvrir un compte bancaire. Le droit à un compte est donc "le droit à un relevé de compte".

Le relevé de compte bancaire permet au banquier de prouver qu'il a bien rempli ses obligations comptables et ainsi exécuté – ou non – les transactions demandées par son client. Le client certifie également à des tiers qu'il a exécuté des opérations de paiement.

Ce relevé de compte est très utile pour le banquier car il lui permet de ratifier le contenu de la facture avec son client. En fait, le client doit très rarement avoir à signer un relevé de compte bancaire avec une signature. La Cour de cassation accepte donc que le silence du client soit considéré comme l’approbation des écritures figurant sur la facture et sur le relevé de compte. Le silence des clients après la réception des extraits de compte entraîne l’approbation des opérations. Il s’agit d’une présomption simple, qui profite au banquier pour fournir au client des preuves du contraire.

Même si le client déclare ne pas avoir reçu son compte bancaire par la poste, il est obligé de fournir le contenu du relevé. Vous devez également informer votre banquier si vous ne recevez pas le relevé. En outre, l’hypothèse de l’acceptation est réputée être l’absence de contrôle par le client, et donc le silence, s’ils ne sont pas reçus: Cass 19 juin 2007, 06-11070. La protestation ou la conservation des déclarations des titulaires du compte envoyées à l'adresse indiquée par la Banque à l'ouverture du compte, qui n'ont jamais été retournées, signifie que les transactions contenues dans ces déclarations ont été convenues.

Enfin, le client doit protester auprès du banquier pendant la période contractuelle pour justifier les transactions litigieuses. Si le client ne s'y oppose pas pendant cette période, cela ne l'empêche pas de contester les transactions jusqu'à l'expiration du délai de prescription.

CHAPITRE 4 – INTERET

1.) Détermination du taux d'intérêt

Découvert découvert est un montant de crédit d’argent. Cependant, l'argent est gratuit par nature. L'article 1905 du code civil nous rappelle expressément qu'il est "autorisé" de percevoir des intérêts sur de l'argent, des biens ou d'autres biens meubles.

Le montant de l’emprunt n’intéressera que si les parties l’ont explicitement mentionné. Cependant, cette règle ne s'applique pas aux comptes courants, le solde de découvert du compte courant générant automatiquement des intérêts pour la banque.

Toutefois, l'article 1907 du code civil prévoit que le taux d'intérêt convenu entre les parties doit être consigné par écrit. Il semble normal que le payeur d’intérêts connaisse le taux d’intérêt applicable. En outre, la banque ne peut exiger le paiement des paiements d'intérêts traditionnels qu'en prouvant que ce ratio est mentionné dans un document écrit adressé à son client. Dans le même temps, il n'est pas nécessaire d'inclure ce ratio dans la convention d'ouverture de compte, mais il peut être mentionné de manière valable dans la déclaration de protestation du client ou dans les comptes bancaires mensuels reçus sans réserve.

Il sera difficile pour la banque de prouver l’existence de cet écrit, y compris le taux et l’acceptation implicite du client. Le taux de change est défini à l'article L 313-2 du code de la consommation. Vous pouvez le trouver dans votre article. Le taux annuel effectif global, qui est le taux d'intérêt annuel (TAEG), est mentionné par écrit conformément à l'article 1907. t

Code de consommateur L 313-1. Selon son article, le TAP est calculé en ajoutant le taux de change traditionnel "Tous frais, commissions ou frais directs ou indirects, y compris les paiements ou les dettes envers tout intermédiaire impliqué dans le prêt, même si ces frais, commissions ou frais correspondent aux prêts.

2.) Sanctions en l'absence d'indication du taux de change

Il est possible d’appliquer le taux d’intérêt légal et de restituer l’intérêt payé non autorisé.

Il ne fait aucun doute que le taux écrit et le TAP sont une condition de la validité de l'intérêt. Cette omission ne devrait pas avoir pour effet que le contrat soit nul et non avenu et la banque peut continuer à recevoir des intérêts mais au taux légal.

Le client a peut-être demandé un trop grand intérêt d’intérêt depuis l’ouverture de la facture et du prêt. Toutefois, cette demande peut être soumise au délai de prescription de cinq ans prévu à l'article 2224 du code civil. Un ordre d’invalidité trimestriel d’une réclamation ne peut commencer à compter de la date de l’accord écrit préalable, mais à partir de la réception des extraits de compte bancaire mentionnant l’APR. La Cour de cassation a estimé que le point de départ de l'ordonnance de l'Emprunteur, qui avait été acceptée par l'Emprunteur en ce qui concerne l'invalidité des conditions de l'intérêt standard, devrait être enregistré le jour de sa connaissance. ou devait savoir – une erreur affectant le taux effectif global.

Bannière 728x90
ℹ droit bancaire et droit du crédit – Meilleur Taux
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *