✅ Meilleur Choix – Est-ce que j'achète un contrat GAV (assurance-vie)?

By | janvier 1, 1970



















Les accidents domestiques font plus de victimes que les accidents
le trafic, et dans la plupart des cas, il n'y a pas de gestionnaire
parce que la victime est blessée. C'est dedans
les compagnies d’assurance ont élaboré des contrats de «garantie».
accidents "(habituellement")
GAV). Ce type de contrat multi-risques permet aux familles assurées
pour protéger la vie quotidienne.
La victime est indemnisée quelle que soit la cause de l'accident
et à la recherche de responsabilité.

Types d'accidents Nombre de victimes
Accidents de la vie quotidienne
(1)
2.000.000 de chutes chez les personnes de plus de 65 ans
400 000 brûlures
600 000 chiens mordent
20 000 morts
Accidents du travail (2) 668 600 accidents
42 200 handicaps permanents, dont 13 700, sont supérieurs à 10%
549 décès
Attaques (3) 467 800 blessures corporelles volontaires ont été signalées, dont moins de 2 000 sont décédées
Accidents de la route (4)

74 400 blessures physiques
Mort immédiate 4100 + 4.400 morts en 30 jours
94 000 personnes ont été blessées, dont 34 500

source:
(1) Institut de surveillance de la santé – BEH – juillet 2011 (données 2008) + autres données
(2) CNAMTS – Statistiques de l'AT-MP 2010 – mai 2011
(3) Institut national d'études de la sécurité et de la justice – Rapport 2010 (données de 2009)
(4) Sécurité routière – ONISR – Données clés pour 2009

Logo GAVL’association française des sociétés d’assurances (FFSA) a créé un label et une charte pour signer les assureurs de produits et sensibiliser les familles. Le stock oblige les assureurs qui s'y réfèrent à offrir un certain nombre de garanties de base et à respecter les règles opérationnelles énoncées dans l'accord mutuel. Toutefois, ce contrat de base peut être complété par des garanties supplémentaires.

Les contrats GAV en chiffres
  • 3,1 millions de contrats ont été signés, représentant 6,2 millions d'assurés
  • Contribution totale: 503 millions d'euros
  • Contribution moyenne (combinaison de tous types de contrats): 160 €
  • rémunération moyenne: 5 700 €

Source: FFSA (données fin 2009)

haut
page

Le "plus" du contrat GAV

Quelle est la différence entre GAV et …
  • la Prestations de sécurité sociale contre les accidents : L’assurance maladie a pour seul objectif de couvrir tout ou partie des frais médicaux et des médicaments; les indemnités d'incapacité temporaire de travail (ou d'indemnités d'invalidité) sont généralement versées après une période d'invalidité plus longue et leur montant est faible et / ou supérieur (10 605 à 30). 398 € en fonction du degré d'invalidité, 727,61 € pour le montant mensuel minimum de l'AAH) et ne prend pas en compte les dommages moraux ou économiques;
  • un assurance maladie complémentaire Ce dernier complète le remboursement des frais médicaux et des éventuelles pertes de salaire temporaires non entièrement couvertes par la sécurité sociale, mais ne supporte pas les conséquences à long terme pour l'assuré et sa vie. famille;
  • un l'assurance-accidents Ce dernier prévoit généralement une indemnité forfaitaire et permet au ménage de répondre à des exigences plus spécifiques, tandis que GAV aide à maintenir le niveau de vie de la famille.
  • un garantie de gestion Il s’agit d’un type de garantie quasi-identique mais limité aux réclamations survenues lors d’un accident de la circulation. La garantie du conducteur garantit l'indemnisation de l'assuré en vertu de la règle générale de responsabilité civile.

Les garanties d'accident de la vie répondent au paradoxe présenté par les assureurs, à savoir que les biens (voitures, maisons) sont souvent plus sûrs qu'au détriment des personnes. Cela signifie-t-il qu'il n'y a pas de couverture pour protéger la famille des accidents de la vie quotidienne? La réponse est non, mais l'assurance existante est souvent mauvaise pour toute la famille et l'indemnisation fournie n'est pas toujours d'une grande aide.

Une liste des risques associés au risque est donc utile avant la conclusion d'un contrat GAV, avec des avantages pour la famille (sécurité sociale, assurance-maladie complémentaire, assurance décès, assurance scolaire, assurance multirisque, assurance sportive, carte bancaire ou assurance décès, invalidité, etc.) . Tous n'offrent pas la même garantie et ne protègent pas nécessairement tous les membres de la famille. De plus, selon le type d'accident, l'assuré ne peut être indemnisé de la même manière avec les mêmes préjugés.

Principales innovations: prise en compte des dommages économiques et moraux

Les plans sociaux obligatoires couvrent les frais médicaux et / ou hospitaliers dans certaines limites. Ils paient également une indemnité journalière de subsistance pour les arrêts de travail temporaires. Une assurance maladie complémentaire peut compléter ces remboursements.

Mais qu’il s’agisse de régimes d’assurance sociale ou de contrats d’accident individuels (tels que l’assurance de la pratique du sport), les conséquences à long terme d’un accident sur la vie de famille ne sont jamais prises en compte. . Celles-ci peuvent toutefois être catastrophiques: effets sur le travail, sur le niveau de vie de la famille, préjugés esthétiques et conséquences sociales telles que l'effondrement ou l'invalidité, la mort par traumatisme psychologique, etc.

Même si certains voient des "scies miroirs" dans l'innovation (voir aussi les limites de GAV), le contrat GAV est présenté comme un contrat multirisque pour la première personne.

Taux de garantie du contrat GAV

Événements garantis

L'assurance accident est fournie pour tous les événements soudains et imprévus, individuels ou collectifs, en dehors des activités professionnelles de l'assuré.

Ceci inclut les blessures physiques ou le décès résultant de:

  • accident (chute, brûlure, empoisonnement, etc.),
  • accident lors d'activités de loisirs (sports, voyages, etc.), t
  • catastrophe naturelle (tempête, avalanche, tremblement de terre, etc.) ou catastrophe technologique (par exemple, effondrement d'un magasin),
  • un accident médical (même si cette garantie est actuellement moins recommandée en raison de la loi du 4 septembre 2002 sur les droits des patients, qui établit la solidarité nationale à cet égard), t
  • agression ou crime (explosion d'une bombe ou d'une voiture piégée, agression physique), à ​​condition que la victime n'ait pas participé à l'attaque ou à l'agression.

Les accidents de la route et les accidents du travail sont exclus de l'accident car ils sont indemnisés ailleurs. GAV ne couvre pas les coûts de la sécurité sociale et des soins de santé complémentaires.

Personnes assurées

La garantie d'assurance vie protège le souscripteur, le conjoint, les partenaires ou les partenaires liés par PACS et ses enfants à charge. À titre exceptionnel, toutes ces personnes doivent être âgées de moins de 65 ans pour subvenir à leurs besoins.

Portée territoriale

L'assuré et sa famille dans tous les pays de l'Union européenne et en Suisse, sans limitation de la durée du séjour, et dans le reste du monde, ont moins de trois mois.

Conditions d'indemnisation

Compensation rapide et proportionnelle

Contrairement aux contrats d’assurance traditionnels, l’indemnité a lieu avant l’obtention de la responsabilité. Le montant est déterminé par un expert qui évalue tous les aspects de l'accident: dommages physiques, bien sûr, mais aussi conséquences pour la vie professionnelle, la vie familiale et la vie privée.

L'indemnisation n'est pas un taux d'intérêt fixe, ce qui vous empêche de connaître le montant au moment de la conclusion du contrat. En effet, l'indemnisation est proportionnelle au préjudice subi. Cela peut prendre la forme d’une somme forfaitaire ou d’une rente, notamment en cas de décès.

L’assureur est tenu de faire une demande d’indemnisation au plus tard 5 mois après la déclaration d’accident ou de décès de l’Assuré ou de l’un des Bénéficiaires. Ensuite, la victime (ou ses descendants) doit décider de l'offre qui lui est faite. Les montants sont ensuite payés dans le mois qui suit le consentement de la victime ou de sa progéniture.

Compensation pour invalidité permanente et partielle (PPI)

Bon à savoir

Certains assureurs ont augmenté la limite d'indemnisation et la plupart des contrats offrent deux ou trois seuils d'activation de GAV (5%, 10% et 30% d'IPP).

Le cadre commun de GAV prévoit une indemnisation d'un million d'euros pour invalidité permanente et partielle d'au moins 30%.

Les blessures physiques sont évaluées sur une échelle commune pour les assureurs. L'indemnité prend en compte les conséquences de l'accident sur la vie professionnelle et personnelle (dommages esthétiques, préjugés, souffrances, etc.).

Cependant, l’objectif de GAV n’est pas d’enrichir la personne assurée. Même si certaines indemnisations sont possibles, en particulier pour les contrats d’accidents individuels, l’indemnisation GAV prend généralement en compte les avantages dont l’assuré peut bénéficier ailleurs (sécurité sociale, assurance maladie complémentaire, assurance décès, etc.).

Indemnisation en cas de décès

GAV couvre les dommages économiques, moraux ou psychologiques subis par les bénéficiaires. Ces lésions sont évaluées en fonction de la nature de l'accident, de son impact sur l'individu et, plus généralement, du niveau de vie à la maison.

haut
page

Les limites de GAV

Même si le contrat GAV est basé sur une base commune à tous les assureurs, l’offre dans ce domaine n’est pas exempte de caractéristiques particulières. Bien entendu, il peut exister une concurrence entre entreprises au niveau des garanties supplémentaires, des services supplémentaires et des autres services. Et pour certains observateurs, les fondements de base de GAV ont été un peu noyés, dans le but de fournir une plus grande sécurité aux assurés en ce qui concerne le contenu du contrat qu'il a signé.

Malgré l'énorme quantité d'avantages supplémentaires, il existe encore quelques exclusions remarquables. Par exemple, on peut noter que la plupart des contrats ne pourront pas conclure un tel contrat après l’âge de 65 ans (voire 60 ans). De plus, certains assureurs n’ont plus de garantie après 75 ans. En outre, à quelques exceptions près, certains risques ne sont généralement pas pris en compte, ainsi que la croissance des primes en général (par exemple, activités sportives dangereuses, accidents cardiovasculaires et cérébraux).

Contentieux lié à la notion d'invalidité et d'invalidité

Insolvabilité / Invalidité des assureurs:
frais d'assurance
contrecoup ratio
Perdre son doigt 5%
Perte de genou (prothèse) 10%
Perte de vision 20 à 25%
Paralysie faciale 15-20%
jambe Perte 30%
Perdre ses pieds 25-30%
Perdre une meilleure main (pour un droitier) 40-50%
Perdre le bras droit (pour droitier) 65%
Perte auditive complète 60%
cécité 85%
tétraplégie 95%
Source: FFSA

La principale plainte contre GAV, en particulier par les organisations de consommateurs, concerne les concepts d'accident, d'invalidité et d'invalidité.

Il n’existe pas de définition légale dans ce domaine et les différences de définition (principalement entre assureurs et organisations sociales) constituent un problème récurrent, à l’origine de nombreux procès. Les assureurs ont établi leurs propres barèmes permanents et partiels d’invalidité, qui ne doivent pas être ignorés avant la conclusion du contrat GAV.

Comme nous l'avons vu, la base de GAV prévoit une indemnité d'invalidité permanente de 30%, ce qui implique des conséquences graves pour l'assuré. Les accidents graves ne surviennent pas seulement chez les autres, mais traitent de l’incapacité de travail, mis à part le fait qu’il s’agit de «petites blessures», même s’ils sont temporairement désavantagés. En pratique, les assureurs ont réduit le taux de mise en œuvre de leurs polices à 10%, voire 5% (ce qui est similaire à la franchise), mais l’assuré doit payer une prime souvent plus chère. Certains professionnels ont peur de "l'extraordinaire promesse" du contrat GAV, ce qui peut éventuellement conduire à la déception et au mécontentement du consommateur lorsqu'il est au courant des différents cas d'exclusion.

Coût du contrat GAV

Selon les données de la FFSA et divers bancs d'essais publiés dans la presse, la contribution annuelle moyenne au contrat GAV s'élève à environ 115 € par personne avec un seuil de 30 (invalidité permanente). %. Le taux de cotisation passe de 30 à 60 euros pour un seuil d'intervention de 10, 5 ou 1%. Dans tous les cas, il a presque doublé pour un contrat familial.

haut
page

Bannière 728x90
✅ Meilleur Choix – Est-ce que j'achète un contrat GAV (assurance-vie)?
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *