ℹ Meilleur Choix – Accidents de la route: quelle compensation pour les blessures corporelles?

By | janvier 1, 1970



















Signaler un accident

D'une manière générale, les victimes d'un accident de la route ou leurs accompagnants produiront, dans la mesure du possible, un procès-verbal pacifique afin d'engager le processus de réparation.

La compagnie d’assurance de chaque véhicule impliqué dans l’accident doit être immédiatement informée, au plus tard dans les cinq jours ouvrables. Il est possible de faire la première déclaration par téléphone.

Dans sa déclaration, l’assuré ou la personne accompagnante doit indiquer le nom et le numéro du contrat d’assurance, préciser la date, le lieu et les circonstances de l’accident, ainsi que le nom et l’adresse des témoins.

La convention Irca: le principe de la compensation directe

Afin de faciliter l'indemnisation des victimes, la loi dite "Badinter" stipulait que "dans le cas de plusieurs véhicules et s'il y a plusieurs assureurs, l'offre d'assurance est donnée par l'assureur désigné par la Commission. autres ».

Afin de se conformer à la recommandation de ce législateur, les assureurs ont mis en place un système de commande traditionnel pour les accidents de la route impliquant au moins deux véhicules. Il s'agit de la convention IRCA (Convention sur l'indemnisation et l'appel en cas de surcharge pondérale).

Cet accord désigne l'assureur direct, c'est-à-dire l'assureur, comme "assureur agréé", qui garantit le véhicule de la victime en cas de blessure légère (réduction de 0 à 5% de l'intégrité physique et psychologique, ce qui correspond à 89%). % de blessures physiques). En cas d'atteinte à l'intégrité physique et psychologique supérieure à 5% ou en cas de décès, la victime est indemnisée par la personne responsable (transfert de mandat).

La première lettre de l'assureur à la victime

L’assureur du véhicule concerné adresse un courrier à la victime l’informant de ses droits: il reçoit gratuitement le rapport de police ou de police, l’assistance d’un avocat ou d’un médecin de son choix.

Un questionnaire est joint à la lettre. Cela concerne en particulier la description des lésions corporelles, des activités professionnelles, des personnes assujetties à l'impôt et des tiers (organisations sociales, sociétés mutuelles, employeurs, etc.).

La victime doit répondre et revenir dans les six semaines.

L'examen médical

Selon leur gravité, l’évaluation des lésions corporelles concerne les pièces ou l’expertise médicale.

  • Notification de pièces
    Il s’agit de l’évaluation des lésions corporelles lors de l’examen des documents médicaux (certificats médicaux initiaux, certificats de congé de maladie, instructions de soins,…) par un médecin désigné par l’assureur. Cette pratique ne s'applique qu'aux blessures très mineures.
  • Expertise médicale
    Si les dommages corporels ne sont pas trop faciles ou si la victime le demande, l'assureur procédera à un examen médical pour le compte d'un expert du corps ayant le droit de réparer les dommages corporels. L’expert proposera un rendez-vous au moins quinze jours avant le début de l’examen. La victime peut être assistée par un médecin de son choix. Si la victime bénéficie d'une protection légale, l'assureur peut lui donner le nom du médecin blessé.

Après l'examen, l'expert désigné par l'assureur dispose de vingt jours pour envoyer une copie du rapport d'expert à la victime et, le cas échéant, au médecin traitant.

Bannière 728x90
ℹ Meilleur Choix – Accidents de la route: quelle compensation pour les blessures corporelles?
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *