🔝 Loi Pinel Tout savoir – Le 18 juin 2014 Loi sur les bateaux, le commerce et les très petites entreprises, "Loi Pinel".

By | janvier 1, 1970



















La loi Pinel vise principalement à encourager les entreprises locales, en particulier celles du centre-ville, à consolider les droits des locataires.

la crédit-bail commercial un contrat de location de locaux exploitant un fonds de commerce ou un fonds d'artisanat présentant les caractéristiques d'un code de commerce français L. 145-1. Pinel a transformé cette loi en ce qui concerne la location de locaux commerciaux et la gestion de la location commerciale.

Afin de mettre en évidence les changements qui en résultent La loi Pinel, que nous étudierons uniquement sur le prisme des modifications apportées au système de crédit-bail commercial (Cette loi a, entre autres, légèrement modifié le statut de la micro-entreprise, clarifié le statut de l'artisan et de l'EIRL), il convient de rappeler le système utilisé précédemment. La loi Pinel a principalement pour but de: encourager les entreprises localessurtout en centre ville consolider les droits des locataires.

La plupart des dispositions s'appliqueront à compter du 1er septembre 2014.

  • Remise en cause du principe de l'annulation de trois ans par le locataire par le bailleur.

Auparavant, il était caractérisé par le système de crédit-bail commercial par le locataire pour une période de trois ans par le bailleurces derniers peuvent prendre un congé à la fin de chaque période de trois ans. Toutefois, le locataire peut choisir de renoncer à cette option dans le contrat de location et de ne pas renoncer à son droit de rétractation pour les périodes de l'entreprise.

maintenant, le locataire ne peut plus renoncer à cette option avec plus d'exceptions (c'est-à-dire des baux de plus de 9 ans, des espaces de bureaux exclusifs, des baux d'entreposage et des baux unilatéraux).

  • L'augmentation des loyers commerciaux a été limitée à 10% du loyer payé l'année précédente.

Cette forme d'augmentation de loyer protège les locataires commerciaux des loyers excessifs. Cette restriction s'applique aux contrats conclus ou renouvelés le 1er septembre 2014.

Ou nouveau Code de commerce français L145-34. article :

"En cas de modification majeure (…), ou si, à la suite d'une clause du contrat pour la durée du bail, une exception est faite aux règles en matière de limitation, la modification du loyer ne doit pas entraîner de croissance supérieure à un an, 10% du loyer payé l'année précédente a. "

  • Modifications des tarifs de location.

Le nouveau Code de commerce français L145-34. article déclare également:

"S'il n'y a pas de changement significatif dans les éléments visés à l'article L.145-33, paragraphes 1 à 4, le taux de variation du prix de location à la date d'entrée en vigueur du bail, si sa durée n'excède pas neuf ans, ne dépasse pas la date d'expiration. depuis la fixation initiale du loyer, de l'indice trimestriel des loyers commerciaux ou de l'indice des loyers trimestriel des activités d'enseignement supérieur visés aux premier et deuxième alinéas.Le Code monétaire et financier publié par l'Institut national de la statistique et de l'économie L.122-2. En l'absence de clause contractuelle établissant un indicateur trimestriel des résultats trimestriels, il sera tenu compte de la modification de l'indice trimestriel des locations commerciales ou de l'indice trimestriel des activités tertiaires pour la période de neuf mois précédant le dernier indice publié. "

si le changement de loyer ne peut être supérieur à l'indice ILC (indice de location commerciale) ou ILAT (indice d'activité tertiaire trimestriel). Ces fluctuations ne peuvent plus être calculées sur la base de l'ICC (Building Cost Index).

  • Créer un inventaire de l'équipement.

Le nouveau Le code de commerce français L145-40-1. article Il déclare:

"Si le locataire est propriétaire des locaux gratuitement en cas de location, location, cession à bail ou cession de locaux, un inventaire est établi par le propriétaire et le locataire de manière pacifique et contradictoire "

L'inventaire précédemment optionnel est maintenant obligatoire.

Le nouveau Le code de commerce français L145-40-2. article Il ajoute:

" Chaque location comprend un inventaire précis et restrictif des catégories de loyers, taxes, redevances et redevances.y compris la répartition entre le bailleur et le locataire. Cet inventaire a relevé sommaire annuel le bailleur doit l'envoyer au locataire dans un délai déterminé par le responsable de la réglementation. Pendant la location, le bailleur informe le locataire des nouveaux frais, taxes, redevances et redevances. "

Ainsi, le bailleur est tenu d'estimer les honoraires, les taxes, les taxes et les honoraires à la charge du preneur.

  • Créer un droit de priorité.

Le nouveau Code de commerce français L145-46-1. article Il prévoit:

" Lorsque le propriétaire d'un local commercial ou artisanal veut le vendre, il en informe le locataire par lettre recommandée avec accusé de réception, par livraison ou par signature. Cela indiquera le prix et les conditions de la vente proposée en raison de l'invalidité de la notification. Offre de vente au locataire. Ce dernier dispose d'un mois pour accepter l'offre. En cas d'acceptation, le locataire a deux mois à compter de la date de réponse au bailleur pour finaliser la vente. Si vous informez votre emprunteur de votre intention d'utiliser le prêt, votre acceptation de l'offre de vente dépendra de l'obtention du prêt par le locataire et passera à quatre mois. "

si À compter du 1er décembre 2014, le locataire a droit à un droit de concession pour la vente de locaux commerciaux. Par conséquent, nous recommandons l'achat de murs en priorité. Il existe des exceptions qui prévoient une exception, certaines commandes ne nécessitant aucune condition préalable, telles que la cession globale d'un bâtiment comprenant des locaux commerciaux, la cession individuelle de plusieurs sites commerciaux ou de locaux commerciaux séparés, etc.

  • Extension de la durée totale d'un contrat de location défavorable ou précaire de 2 ans à 3 ans.

Auparavant, la durée totale des contrats de location à court terme était de 2 ans, ce qui, au moment de la vente et à la discrétion du preneur, convertissait le contrat de location en un bail commercial.

La durée a changé et ne devrait pas dépasser 3 ans. Les conséquences restent inchangées: si le locataire va au-delà du contrat, il s'agit d'un contrat de bail commercial.

Cette extension permet aux commerçants d’essayer leurs activités pendant une période plus longue sans s’engager pendant longtemps. Cette mesure est clairement liée à une réduction de la maturité de trois ans.

Pour plus d'informations, voir les articles créés par la loi:

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029101502

Bannière 728x90
🔝 Loi Pinel Tout savoir – Le 18 juin 2014 Loi sur les bateaux, le commerce et les très petites entreprises, "Loi Pinel".
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *