🆙 Loi Pinel en 9 étapes – Investissement locatif: comment payer ses impôts?

By | janvier 1, 1970



















De nombreux instruments permettent des exonérations fiscales dans le cadre d’un investissement locatif. Loi Pinel, Loi LPM, Loi Malraux, etc. Vous trouverez ci-dessous un résumé des principales lois en vigueur qui encouragent l’investissement et permettent l’utilisation de revenus supplémentaires au fil du temps.

L'article continue sous la bannière

Il a toujours été prudent d’investir dans la pierre. Cette attraction est renforcée par investissement locatif : Cela permet à l’investisseur de bénéficier de mesures d’allégement fiscal tout en possédant des actifs immobiliers. Pinel, Malraux, LMNP, … Un aperçu de ces lois qui encouragent la location par le biais d'incitations fiscales attrayantes.

Qu'est-ce qu'un investissement locatif?

Le terme "investissement locatif" désigne l'acquisition d'un bien immobilier qui n'est pas utilisé par l'acheteur parce qu'il est destiné à être loué. Dans un premier temps, les loyers provenant de la location d'un bien immobilier sont généralement utilisés pour rembourser la durée d'une hypothèque lors de l'acquisition de ce dernier. Après cela, ces rentrées de fonds peuvent constituer une sorte de loyer, un revenu supplémentaire, ce qui est souvent très utile lors de la retraite.

Finissez votre propriété, préparez-vous à sa cession ou à sa retraite. L'investissement locatif présente de nombreux avantages. Sur ce terrain fertile, des lois encouragent les particuliers à investir pour renforcer le marché locatif.

La France étant pénalisée par le manque d’achat de maison, les pouvoirs publics recherchent ce mandat par mandat… pour le bonheur des investisseurs.

Loi de référence: la loi Pinel

La loi Pinel est la référence en matière d’investissements liés aux loyers et d’exonérations fiscales. La personne récemment rénovée n'a pas perdu sa créance fiscale. Cela fait partie de la loi Duflot, qui a elle-même suivi la loi Scellier, et son principe est inchangé: un particulier qui investit dans un nouveau logement à louer peut bénéficier d'un crédit d'impôt conforme à des conditions de location prédéterminées.

La déduction fiscale sera de 12, 18 ou 21% selon la période de location, à savoir 6, 9 ou 12 ans.

Pour pouvoir bénéficier de l'exonération fiscale, l'acheteur doit sélectionner des locataires ne dépassant pas la limite supérieure réglementaire, dans le but de renforcer le logement des personnes disposant de ressources limitées. De plus, la même logique continue à s'appliquer, le loyer étant limité à la période choisie par l'acheteur.

Ces conditions restent relativement souples pour les investisseurs, d’autant plus que la loi Pinel (contrairement aux lois précédentes) autorise des augmentations de loyer ou des avantages pour ses descendants. Les exonérations fiscales, tout en permettant à vos enfants d'être indépendants, sont tout à fait possibles grâce à la loi Pinel!

L'article continue sous la bannière

attention ! Pour pouvoir bénéficier de l'exonération fiscale de Pinel, la première condition est d'acheter une propriété située dans une zone adaptée à l'appareil. La zone Pinel est disponible sur le site dédié.

Statut LMNP

La loi sur le LMNP (propriétaire meublé non professionnel) est moins connue, mais elle reste un bon moyen de réaliser des économies tout en investissant. Pour en tirer parti, il est conseillé de louer une location bien meublée sans perdre plus de 23 000 € par an de revenus locatifs.

La clé est l'exonération des sources de location et la possibilité d'un remboursement de la TVA si le bien acquis est un bien neuf.

La loi Malraux sur l'investissement dans l'ancien

En investissant dans le parc immobilier ancien, vous pouvez également bénéficier de réductions d'impôts dues à la loi Malraux. Comment? Effectuer des travaux d'entretien ou de rénovation.

La réduction de taxe est fixée à 30% pour les bâtiments situés dans la zone dite protégée et à 22% pour les bâtiments situés dans la zone de patrimoine urbain ou paysager (ZPPAUP). Les travaux sont évalués à 100 000 euros par an. Ils doivent également être supervisés par l'architecte Bâtiments de France.

Plus précisément, l'investisseur s'engage à louer pour une période de 9 ans et dans l'année qui suit l'achèvement des travaux.

Ce qu'il faut savoir sur les investissements locatifs

Bien que les mesures d'exonération rendent les investissements locatifs attractifs et rentables, le fait est que l'acheteur doit garder à l'esprit que seul un engagement de temps permettra à ces avantages de se concrétiser pleinement.

La durée minimale du contrat de location est en fait une condition préalable à la rentabilité fiscale du régime. En outre, dans le cas de la loi Malraux, les travaux supervisés par un architecte réduisent au fil du temps la marge de manœuvre de l'investisseur.

L'article continue sous la bannière

Enfin, avant d’investir dans l’immobilier, en particulier s’il s’agit d’un investissement locatif, assurez-vous de faire appel à des experts pour éviter les accidents financiers. L’optimisation de la propriété ne peut pas être améliorée avec une exonération de la taxe sur la propriété et, pour être rentable, l’opération doit se faire de manière sûre.

Le conseil : découvrez les options fiscales disponibles, mais consultez un spécialiste (agent immobilier, consultant en banque, syndic, notaire, etc.) avant de pouvoir concrétiser votre projet.

Lisez aussi:

Bannière 728x90
🆙 Loi Pinel en 9 étapes – Investissement locatif: comment payer ses impôts?
4.8 (97%) 73 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *